Violence

9,9919,90

Le message fort que je veux transmettre aux lecteurs est qu’il faut se battre pour sortir des épreuves de la vie, qu’il faut apprendre à s’éloigner des gens toxiques, néfastes et, au contraire, s’entourer de personnes capables de nous donner envie de nous dépasser et de montrer le meilleur de nous-même. Tout le monde mérite d’être heureux, même les personnes qui pensent ne jamais réussir. Nous ne naissons pas tous sous la même étoile, mais le chemin qu’on souhaite emprunter nous appartient.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

« Mon réveil me sort de mon sommeil. Une journée de plus m’attend en enfer.Je dois me dépêcher de préparer le petit-déjeuner avant que la maison ne se réveille. Avec Pauline, ma petite sœur, nous habitons dans une famille d’accueil depuis 4 ans. Corinne et Marc nous ont accueillies alors que j’avais 15 ans et Pauline 9. Corinne nous a quittés à la suite d’un cancer foudroyant il y a 2 ans.
Marc, son mari, a tendance à ne pas être patient le matin ni le reste de la journée, d’ailleurs.
Je descends en cuisine et commence à préparer des œufs au plat et du pain grillé. Je l’entends déjà arriver, un peu trop tôt à mon goût.
J’aurais préféré que ce soit ma sœur ou leur fils qui se réveille d’abord.
Je sens alors ses mains se poser sur mes hanches. Et sa bouche se poser dans mon cou.
Il m’agrippe alors par les cheveux et m’oblige à me coucher à plan ventre sur la table de la cuisine. »
« Ça fait deux mois que je suis là, deux mois qu’il me frappe et me viole. Ça pourrait être pire, il pourrait me laisser mourir de faim.
J’ai quelques livres pour passer mes journées. Des livres de la bibliothèque municipale. Mon Dieu, June, laisse un message dedans et avec un peu de chance, on te trouvera. Je me blesse le doigt et j’écris help avec mon sang et June sur l’un des livres et sur l’autre, Christophe et Jordan. J’espère juste qu’il ne va pas vérifier.
Le soir quand il arrive, j’essaye d’être fidèle à moi-même. Après avoir une fois de plus abusé de moi. Je l’envoie chier et lui dis que j’ai terminé les livres, il me dit qu’il m’en ramènera deux de plus demain soir.
Il récupère les deux que j’ai laissés sur le bureau et part avec. En effet, le lendemain il m’en ramène bien deux. Après son départ, j’écris de nouveau au fond le numéro de Jordan. J’espère vraiment que quelqu’un va lire. À chaque livre qu’il me ramène, je note Jordan, June et son numéro de téléphone. Les journées et semaines continuent de passer. Et l’espoir de sortir d’ici diminue. Mon cerveau commence à aller très mal. Je n’arrive plus du tout à manger et je passe mon temps à pleurer. Il m’a attaché à la cheville pour éviter que j’essaye de nouveau de fuir. Après deux tentatives infructueuses, j’ai abandonné. Les conséquences ont été tellement douloureuses que je ne tenterai plus rien. Au lieu de ça je ne parle plus et me laisse mourir de faim. Je passe mes journées sur un morceau de matelas dégueulasse et à moitié nue. La chanson de Jordan et moi est la seule chose qui me donne encore envie de respirer. Je la chantonne à longueur de journée. Mon esprit va encore plus mal que mon corps. J’ai très froid en permanence et je suis persuadée d’avoir de la fièvre. Je reconnais la voiture de Marc qui arrive chaque soir et qui repart chaque matin. Sauf que ce matin-là il n’y a pas de voiture qui part mais une qui arrive. Peut-être même plusieurs vu le bruit qui résonne. Est-ce la réalité ou mon cerveau qui me joue des tours ? J’entends au bout de quelques minutes des bruits d’armes à feu et je pousse un cri de peur. Il y en a bien une dizaine qui retentit. Puis comme une chute, un silence. Mon Dieu, qu’est-ce qui se passe ? Des bruits de pas reprennent, mais cette fois-ci, il y en a beaucoup. Je ne sais pas si je dois hurler pour qu’on me trouve où pleurer et me cacher. J’entends alors une voix que j’aime tant crier mon prénom. J’essaye de hurler mais aucun son ne sort de ma bouche. Mon cerveau ne transmet plus les informations. Les larmes coulent à flots. Je ne les contrôle plus depuis longtemps. J’ai peur qu’on ne me trouve pas ici, et qu’ils repartent. Je tremble de partout. J’essaye de me redresser pour cogner contre un tuyau mais je retombe de douleur. Mon ventre me fait terriblement mal. De nouveau, un bruit sourd me fait me boucher les oreilles et me cacher le visage dans mes jambes. J’entends alors la porte s’ouvrir et je reste là sans bouger. J’ai tellement honte d’être dans cet état. Je sens une présence devant moi. »

Informations complémentaires

Format livre

368 pages

ISBN ebook

9782407036851

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407017867

A propos de l'auteur : Samantha Diaz

Samantha Diaz

L'histoire qu'évoque le livre de l'auteure est un sujet sensible, qui lui tient à cœur parce que nous vivons dans une société où la femme est trop facilement sujette à de la violence et de la maltraitance et nous connaissons tous quelqu'un plus ou moins proche ayant vécu un drame de ce genre.