Une Vie d’architecte

4,9910,90

Dix années après ma cessation d’activité m’est apparu le romanesque de ma carrière.

J’ai voulu mettre mes souvenirs en ordre et les faire connaître à mes proches par un petit ouvrage relatant mes souvenirs, mais aussi exposant mes réflexions sur certaines écoles d’architecture.

Ce livre est un témoignage, un certain regard sur la profession d’architecte qui a connu de fortes évolutions au cours des dernières décennies.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Ces années que j’ai qualifiées de « moroses » ne furent pas vaines pour autant : je construisis une importante usine à Château-Thierry, un centre commercial à Montpellier, un autre à Bagnols-sur-Cèze et je rendis le concours international de la Tête Défense.

Ce concours, je ne le rendis pas dans l’espoir de le gagner — au contraire, je savais que je n’avais aucune chance —, mais pour exprimer mon avis : le programme du concours demandait de concevoir un bâtiment invisible, sauf de l’avenue de la Grande-Armée, ce qui était incroyable pour un concours d’architecture ! Et moi qui avais suivi l’histoire de tous les projets de grands architectes sur ce site, je pensais qu’il fallait y construire le « clocher du village », un monument qui domine l’ensemble des bâtiments de la Défense, qui se devait d’être, dans mon esprit, la « City » de Paris. Mon projet comportait deux tours jumelles de 400 mètres, à l’instar des twins de New York. Il fut évidemment rejeté.

(p. 55)

Informations complémentaires

Format livre

81 pages

ISBN ebook

9782407039449

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407020454

A propos de l'auteur : André Martinat

André Martinat

André Martinat est issu d’une fratrie de cinq enfants dont quatre garçons nés en quatre ans. Dans cette merveilleuse famille d’art et de culture, avec une mère professeur de piano, les quatre fils ont très tôt pratiqué la musique ensemble et suivi en atelier des cours de dessin et peinture. En 1957, André entre aux Beaux-Arts en architecture. À cette époque, on apprenait la théorie à l’école et la pratique en apprentissage chez des architectes. Dans les années 1960, alors qu’il agit déjà professionnellement en tant qu’architecte, il fait les deux rencontres fondamentale de sa vie : Michèle, sa compagne et sa muse ; et l’architecte Michel Holley, son mentor qui devint son ami, et avec lequel il travailla une quinzaine d’années à la construction de gigantesques opérations de construction en France, avant de s’établir à son compte et de participer à nombre de concours nationaux d’architecture.