Une Romance Légère

5,9911,90

Les histoires d’amour rythment nos vies, elles remplissent nos cœurs et occupent tout notre temps. Notre temps passé sur terre n’est que le temps que l’on a passé à aimer, mais aimer demande de la discipline. Sans cette dernière, l’amour est voué à l’échec. On peut aimer de mille manières mais il nous faudra toujours apprendre, apprendre de l’autre et ne pas recommencer nos erreurs. Je crois que pour aimer il faut être mature et patient, créatif et humble. Quand on aime, on n’a pas besoin de le dire, cela se ressent.

UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Le mardi suivant, j’étais pendu à mon téléphone en attendant ce qui changea ma vie à jamais. On s’était rencontrés dans une boîte de nuit un mardi soir, où les étudiants se rendent pour avoir le plaisir de s’enivrer à bas prix et où les plus téméraires ne se perdent pas en mille et une manières pour faire la cour aux jeunes femmes. Nous étions le soir de la Saint-Valentin. Lorsque je la vis, rien de particulier sur sa physionomie ne m’attira complètement, et pourtant elle devint l’une des personnes que j’ai le plus aimées.

Informations complémentaires

Format livre

94 pages

ISBN ebook

9782407043378

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407024384

A propos de l'auteur : Huakara

Huakara

Né en 1987. À 4 ans, il part sur la route avec sa brouette, direction l’église où il veut suivre une éducation religieuse pour ensuite pouvoir faire ce qu’il veut à 20 ans. Rattrapé par sa mère, commence une lutte « fratricide » et sociale pour parvenir à la liberté. Mais quelle liberté ? Dans sa vie, l’auteur est tombé amoureux mille fois, et pourtant il n’a aimé véritablement que deux fois. La deuxième fois a effacé la première, et depuis dix ans il ne se passe pas une semaine sans qu’il pense à celle qui ne l’a jamais autant comblé. Depuis sa jeunesse, il sait que ce qui compte dans la vie c’est d’avoir connu l’amour, et depuis qu’il a lu « On ne badine pas avec l’amour » d’Alfred de Musset, il sait que ce qui compte lorsque nous sommes prêts à mettre un pied dans la tombe, c’est d’avoir aimé.