Un jardin se crée

9,9920,90

Cet ouvrage peut-il être un aspect de la conscience qui étale ses pensées et les met à découvert ?

Son écriture serait-elle une façon élégante pour faire taire le silence ?

Écrire, serait-ce être face à un miroir sans tain, qui permet de voir, au travers des sentiments, les réactions, les émotions, les avis, les pensées, les ressentis ?

Et au milieu des mots, sent-on la présence de ceux qui ont appris les mots et leurs valeurs, et comment les ordonner ?

Mais aussi ceux qui les ont entourés de sentiments, de tendresse, de discipline, d’égards, de compréhension, ont tracé le chemin, et surtout bien tenu la main.

Parfois aussi, de la brume dans les yeux viendrait déposer de la rosée qui se considère être l’encre de la nostalgie. Encre transformée en mots qui l’inspirent pour s’aligner à leur convenance. Mais pour quelles motivations ? Forcer l’oubli à ne pas s’en mêler et pouvoir étayer la mémoire pour offrir à sa lecture le temps de plaisirs amers. Écrire, est-ce aussi une façon de canaliser les sentiments, d’accompagner les réactions, de donner la main aux émotions, de nourrir la vision, de prendre du recul ?

On pourrait penser que cet ouvrage ressemble à son auteur, peut-être, bien qu’il y ait tant de thèmes développés. Et pourtant, à bien y penser, on pourrait y retrouver de nombreux traits. Dans cet ouvrage, on peut faire un petit voyage, main dans la main avec l’auteur et traverser tant de paysages où fleurissent sentiments, réactions, observations, propositions, pensées, et parfumés par des temps d’émotions. Son écriture est un espace très attentionné avec le temps, qu’elle occupe avec conviction et fidélité.

UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Quelle langue materne elle ?

La langue la plus douce,
Celle des souvenirs
Au milieu d’elle, poussent
Les joies et les soupirs.

Celle qui nous rattache
À cette nostalgie
Et surtout ne s’arrache
Que si l’oubli agit.

Le train de la vie

La vie est comme un train qui passe
Et des aiguillages à franchir,
Des choix qui souvent ne délassent
Mais il convient d’y réfléchir.
On ne peut pas rester sur place
Même si décider agace.

Une vie est comme une gare
Avec aiguillages équipée,
Destinée que rien ne s’égare
Grâce au réseau développé :
Pour conduire à destination
Toutes les considérations.

Et surtout, à chaque aiguillage
Se présente une décision
Qui nécessite un habillage
Pour une route sans confusion :
Toujours difficile à choisir
Malgré quelquefois ses désirs.

Informations complémentaires

ISBN ebook

9782407045006

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

Format livre

424 pages

ISBN livre

9782407026012

A propos de l'auteur : Francesco Petraroli

Francesco Petraroli

Comment trouver traces et origines de cette envie ou soif d’écrire ? Tout simplement des événements familiaux ou diverses situations qui se succèdent et qu’une plume permet de traduire le plus simplement du monde en associant des mots, des sentiments et des émotions, voire des réactions.