Tout m’a été difficile

7,9917,90

Une vie parsemée d’obstacles, de difficultés et d’épreuves, tout d’abord en raison de mon handicap physique et des conséquences engendrées qui ont rendu pénible chaque étape de cette vie marquée par la douleur et le désespoir. La nature ne m’a pas épargné mais grâce à l’acceptation de soi je n’ai baissé les bras. Les difficultés provoquent l’angoisse, le désespoir, le doute, la perte d’estime, mais en gardant la foi, on arrive à vivre et on obtient des résultats sans s’y attendre. Après ces diverses expériences, toute personne accablée peut retrouver l’espoir, car l’important c’est le souffle de vie (la longévité).

Effacer

Extraits du livre

En vingt-deux ans, cette union a eu neuf enfants dont six filles et trois garçons, moi, cinquième et second garçon. Cependant, la façon dont ils nous ont mis au monde m’a toujours parue mystérieuse. Calcul biologique ou superstition, je ne sais pas, mais nous sommes nés en trois groupes de trois, c’est-à-dire : trois filles d’abord, suivies de trois garçons et encore trois filles. Aujourd’hui, il ne reste plus que les deux derniers groupes, avec le même équilibre de trois garçons et trois filles (Antoine-Roger, Claudel, Jean-Eleuthère, Mamie, Joséphine et Nicole). Le premier groupe est en séjour dans l’au-delà (Marie-Charlotte, Philippines, Espérance).

 

Ce qu’ils regrettaient le plus, c’était qu’elle se fasse engrosser par : un gars handicapé, un pauvre, un étudiant, un yombé. C’était pour eux une forme d’humiliation voire une exécration que leur fille tombe amoureuse d’un garçon handicapé et plus grave, enceinte. En vérité, j’ai beaucoup souffert de ses mots discriminatoires et dédaigneux. Je pourrais me suicider si je n’avais pas des nerfs solides, je trouvais la société injuste. Je suis par ailleurs persuadé qu’ils ne voulaient pas que j’aie une liaison sanguine ou biologique avec leur fille, pensant peut-être que mon handicap était contagieux, affecterait la progéniture et créerait une situation de problème dans leur famille. Leur arrogance se manifesta lorsque ses cousines, les filles « KIAMOSI » vinrent me rencontrer à plusieurs reprises pour m’imposer leur vœu de la faire avorter, mais j’ai opposé mon vif refus. Personnellement, je craignais pour la vie de Jossy, en plus de la législation congolaise qui considère l’avortement forcé comme un homicide volontaire, qu’elle réprimande sévèrement sans pitié compte tenu de ses divers risques et ses conséquences sur la fille.

Informations complémentaires

ISBN ebook

9782407029945

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

Format livre

193 pages

ISBN livre

9782407010950

A propos de l'auteur : Claudel Claude-Olivier Ndebe Buede

Claudel Claude-Olivier Ndebe Buede

Claude-Olivier NDEBE est né en 1968 en république démocratique du Congo. Il est polyhandicapé à vie, victime de la poliomyélite depuis 1972 après avoir échappé de justesse à la mort. Lui qui avait été plusieurs fois déclaré mort, victime de discrimination, partit étudier et réussit tout de même à décrocher des diplômes et des titres professionnels, dont un Bac+3 (G3) en Pédagogie Appliquée, chimie physique à l’Université Pédagogique Nationale de Kinshasa. Il est Fondateur de deux associations luttant pour le respect des droits des personnes handicapées : Centre Social de Mont-Ngafula/RD Congo et Le Chandelier Handicap/France. Sa mère sans instruction scolaire, fut sa plus grosse ressource morale, et seule à l’encourager à affronter sa vie sans regarder mépris et préjugés des âmes bien-nées. Grâce à ses différentes formations, il a travaillé en qualité de professeur, conseiller d’insertion et agent administratif. Il décide de nous faire partager son histoire, remplie d’épreuves, afin de montrer à quel point la vie l’a méprisé, rejeté, discriminé, écrasé... Mais surtout, il tient à ÉDIFIER tous ceux qui vivent désespérément ce type de cruauté et à SENSIBILISER l’humanité afin de changer son regard et sa façon de traiter les personnes vulnérables. Il nous rappelle que la vie est mystérieuse et pleine de surprises et que n’importe qui peut devenir n’importe qui !