Tous les Crétois sont des menteurs (C’est un crétois qui me l’a dit)

7,9918,90

De la bouillonnante Marika, en passant par l’envieux Dimitri, la tabatière magique, l’ancêtre et sa descendance, la pochette sans origine connue, la clé disparue, la somptueuse soupe de Tante Geneviève, la légende de Saint-Nicolas, le grand Boulard, le cousin Antoine, jusqu’au visiteur, autant d’énigmatiques nouvelles de fiction, inédites et pour le moins, hors du commun, dans lesquelles l’auteur laisse libre cours à son imagination.
Tous les Crétois ont vécu, et les racontent, d’extraordinaires aventures, mais ne sont pas des menteurs pour autant, bien qu’ils s’affublent eux-mêmes de ce léger travers.

Effacer
UGS : ND Catégories : , , Auteur : .

Extraits du livre

EXTRAITS DU LIVRE

Je lègue mon champ en friche, devant ma maison, à mon imbécile de petit cousin par alliance, Vanguelis. (…) Mais attention…

******
Et là était le seul et unique défaut de Dimitri. Parce que malgré lui, (…) le bon, le serviable, le dévoué Dimitri était envieux.

******
Il lui tendit également une plume d’oie véritable.
— Je signe Satan… répliqua Boulard, (…)
— Avec ton sang, Alfred Boulard. Avec ton sang !

******
— Dis-moi citoyen, (…) Explique-nous ce que tu entends par là.
— Volontiers… Nous sommes en 1793, n’est-ce pas ?

******
Le mage ne se démonta pas.
— Antoine ira, s’il le veut, là où personne ne mettra jamais les pieds… La face cachée de la lune ? Rigolade !

Informations complémentaires

Format livre

205 pages

ISBN ebook

9782407049370

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407016259

A propos de l'auteur : Antoine Stamatakis

Antoine Stamatakis

Epris de poésie, Antoine Stamatakis, après une carrière dans l’industrie, créa et anima, pendant 20 ans, des concours de poésie dans les écoles de son canton, en Seine-et-Marne. Parallèlement, il écrivit ses souvenirs d’enfant d’émigrés, puis s’attacha à ses racines Crétoises Plusieurs de ses romans ou poésies, se rapportent à ces deux sujets de prédilection. Membre de plusieurs associations culturelles ( Société des poètes français -Association de recherche historiques, etc.), il écrivit des pièces de théâtre, des nouvelles, et autres romans d’aventures, d’amour et de science-fiction. Il a chanté également des poèmes de sa création qu’il mettait en musique. Il se glorifiait, malicieusement, d’être un descendant des aèdes d’autrefois. Sa devise ? Aède-toi, le ciel t’aidera.