Recueil de poèmes gandhiens

6,9913,90

Ce recueil est une palette de 46 poèmes Gandhiens qui exaltent bien sûr la beauté et la vie mais abordent aussi des problèmes comme ceux des personnes qui fuient la misère ou qui sont écrasées par les injustices. Ils fustigent aussi ceux qui allument des feux à travers le monde ou qui exploitent leurs semblables. Ils exhortent à l’arrêt des guerres fratricides, dénoncent les discriminations, les violences physiques et psychologiques. Puisqu’au début était le verbe, la parole poétique doit, elle aussi, se montrer acerbe parfois pour participer à la lutte, dénoncer les abus afin que demain puisse se construire un monde meilleur et plus fraternel alors que l’humanité n’en prend pas le chemin aujourd’hui.
Ce recueil aborde le rêve, l’émerveillement, la solitude, la joie de la famille qui s’agrandit mais aussi la révolte à la disparition d’un jeune de 20 ans.
Enfin, SUNUGAL est un hommage à mon pays natal dont le soleil généreux a illuminé mon enfance et qui continuera toujours à illuminer ma route et mon esprit.

Kamil NAHAS

Effacer
UGS : ND Catégories : , Étiquettes : , Auteur : .

Extraits du livre

Métis
Les 4 derniers vers :
Qu’importe ce qu’à travers le monde on trame,
Puisque tout l’univers a su se surpasser
Pour faire de toi, ô ma chérie, la femme
Que nulle autre ne pourra jamais remplacer.
________________
La Ville dont je rêve
Les 4 premiers vers :
Murs tapissés de verdure,
Balcons et espaces fleuris ;
Partout fontaine murmure,
Et les enfants jouent, rient et crient.
________________
Le pays
9 à 12ème vers :
Elle se dresse, fière de son passé,
Chante la vie mais pense, amère,
À chaque enfant dont l’absence est forcée
Et qui, dans son dur exil, la vénère.
________________
Au soir de ma vie
21 à 24ème vers :
Le coucher du soleil embrase l’occident,
Mais d’un feu bien différent car il s’en va ;
C’est un adieu du jour avec l’espoir ardent
De nous revoir tous demain, quand il reviendra.
_________________
Sunugal
Les 4 premiers vers :
Mon pays de naissance est une pirogue,
Qui fend l’océan du temps et qui regarde
Vers l’avenir ; il est serein, plein de fougue ;
À chaque problème, il trouve parade.
_________________
Tes Enfants
13 à 16ème vers :
Aller combattre au loin, forme de suicide,
Quand l’horizon est bouché, que tout enferre,
Alors on se jette au feu, on se trucide,
Dans un moment de folie, plus de repère
La Paix
5 à 8ème vers :
Demi-frères, mais quand même frères,
Enfants d’Abraham, réfléchissez fort ;
Cessez d’abreuver ce bout de terre,
De sang et de larmes à grand renfort.
_____________________
Révolte
Les 4 derniers vers :
Quand on traverse terres et mers pour défendre
Les droits des peuples à un moment propice,
Ne peut-on, chez soi, de son oreille entendre
Les voix qui ne réclament que la justice ?
____________________
La Critique
5 à 7ème vers :
Pour percevoir, d’un Homme, ses rayonnements.
Ce qui nous prive du plus subtil, c’est souvent
L’opaque barrière de nos manquements.
____________________
Les briseurs de Vie
21 à 24ème vers :
Montrer les misères de contrées lointaines,
Endormir les gens pour faire tout accepter,
Cela pousse aux extrêmes dans maints domaines,
Fait bouder les urnes, aussi tout rejeter.
____________________
Mon tortionnaire
5 à 8ème vers :
Des criminels ont bien été jugés hier,
Mais il y avait la guerre, la peur sévissait.
Mais toi, en temps de paix, pourtant libre et fier,
Pourquoi écraser le faible qui gémissait ?
13 à 16ème vers :
Président, ministre, toi l’irresponsable,
Qui te décharge sur autrui de tes devoirs,
Te rends-tu compte qu’un être implacable,
Un despote, peut abuser de ses pouvoirs ?
___________________
La France de l’Injustice
9 à 12ème vers :
Mais ici, justice est un mot creux ;
Des juges manquent de sérieux :
Perdrez toujours contre plus puissants
Car les jugements sont partisans.

__________________
Humanité
Les derniers vers :
Ne critiquez pas tout bêtement les robots,
Dociles, Innocents, faits à notre image ;
Les vrais robots dangereux, ne soyons pas sots,
Nous les deviendrons, à force de grimage.

Informations complémentaires

Auteur

Kamil Nahas

ISBN ebook

9782407008445

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

Format livre

119 pages

ISBN livre

9782407003464

A propos de l'auteur : Kamil Nahas

Kamil Nahas

Kamil NAHAS a fait des études de physique puis de mathématiques. Ayant beaucoup lu pour meubler son isolement durant trois années comme interne au collège, il a gardé en lui cette communion avec les livres et n’a donc jamais cessé de s’adonner à l’écriture et à la lecture. Il a enseigné au Sénégal et en France. Il garde en lui un grand amour pour son pays natal. Dans le poème « Sunugal », il écrit page 86 : « Je voudrais exprimer ma reconnaissance En quelques mots, aux lieux de mon enfance, Il me vient souvent une douce flagrance D’être né là et d’avoir eu tant de chance. » Extrait du Recueil de Poèmes Gandhiens (Éditions Saint-Honoré). L’auteur n’a donc jamais cessé d’écrire, tout en exerçant son métier d’enseignant. Avec le Recueil de Poèmes Gandhiens, il a exprimé son ressenti du monde qui, aveuglé par le bruit et la précipitation, se dirige tout droit vers l’anéantissement.