Poing de vue, yeux cernés

7,9918,90

Patchwork unique d’à peu près tous les genres littéraires : sept nouvelles, quatre poèmes, deux pièces de théâtre, un conte, une prose poétique, et une prose à hics.

La première pièce de théâtre nous fait naviguer entre les États-Unis de la recherche scientifique en 1970 et la France du Vercors occupé en 1943 pour, par sauts de puce à travers l’œuvre, nous transporter dans les Caraïbes, en Amérique du Nord et du Sud, en Europe de l’Est et de l’Ouest, en Asie… et se terminer quelque part, je ne sais où, bien au-delà de la galaxie, aux confins de l’univers non confiné.

Derrière les mots-dits (maudits mots) ou bien les mot-tus (bouche décousue) remontent les thèmes d’actualité comme le Covid, l’Ukraine, la conquête spatiale, les JO de Paris, la santé personnelle et planétaire (de la planète terre fiévreuse), etc., histoire de coller aussi au présent de l’histoire.

Cet original mélange qui garde éveillé, garde tout de même un fil conducteur historique, scientifique et véridique car tout y est inspiré de faits réels, avec une dose de suspens, un soupçon d’humour, voire de mauvaise humeur, un désir de faire voyager le lecteur à travers le temps et l’espace, le temps d’une lecture sur place.

UGS : ND Catégories : , , , Auteur : .

Extraits du livre

Au camarade Vladim Mir’O qui nous a gentiment exposé son point de vue pour cerner le sujet, qu’il souffre qu’à notre tour, on explose fermement à ce sujet un poing de sa vue pour lui décerner des yeux plus cernés que ses villes assiégées.

******

… bas-reliefs érotiques… à se rincer l’œil via l’objectif, à ne pas en perdre une miette, tout mitrailler dans les moindres détails. L’œil lubrique ou amusé, curieux, estomaqué.
Au guide devant elle, elle posa une question qui n’attendait pas de réponse.
« C’est un temple, ça ? Vous imaginez la basilique Saint-Pierre de Rome couverte de tableaux pornos ? Vous êtes des malades ou quoi ? »

******

On disait de lui qu’il pouvait vous injecter une forme d’acide qui n’avait de cesse de vous dissoudre les chairs. Aucun ennemi touché n’avait jamais survécu assez longtemps pour pouvoir en témoigner. L’étiquette allouée à G, le G.I., le Grand, le Gros, le Gras…, était l’Assassin

******

À toi le défenseur de la cause animale, qu’est-ce que tu me causes si, toi, tu bouffes de l’animal, bougre d’animal ! Hitler avait bien un chien qu’il aimait bien, non ? Ça faisait de lui un défenseur de quoi, hein ? Non mais, je REV !

******

Un jour, sans même prêter l’oreille qu’il avait immense et épaisse, mais fine finalement, compère éléphant entendit des milliers de chenilles en procession, en un silence assourdissant.

******

Par l’éclat du levant et tiédeur du couchant
Que la première image qui frappera tes yeux
Éveille en toi désir plus brûlant que cent feux
Fut-elle Prince Charmant ou bien crapaud des champs.

 

Informations complémentaires

Format livre

252 pages

ISBN ebook

9782407044429

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407025435

A propos de l'auteur : JR

JR

Né sous le soleil et alizés des Antilles françaises cinq ans après la fin de la seconde guerre mondiale, l’auteur a passé près de dix ans de sa vie à bourlinguer entre Acadie, Royaume-Uni, États-Unis et les Indes (toujours unies) sans oublier de se poser longuement dans l’hexagone francophone. Son ouvrage du vu et vécu (tried and tested) est une invitation au voyage, pédagogique pour les futurs vieux et nostalgique pour les anciens jeunes, pétri de récits et écrits qui parlent à la tête, font palpiter le cœur, et remuent les tripes. Un auteur qui décoiffe à ne pas classer dans les guère à dire mais les guerre à faire. Un auteur parfois haut en couleurs dans la nouvelle « Nègre marron » ou celle du rouge Ras-Poutine pour ne citer que ceux-là. [Ce qui, lu par des Ukrainiens, donne : « Ce rat de Poutine ! » ou « Sale race de Poute'in » ! ou les deux. La traduction qui déforme toujours un peu ne saurait engager notre responsabilité…]