Onze métiers – Cent Galères- Tome 1- Années 1950 – 1968

9,9921,90

Reprise des livres de ma série autobiographique « ADHOMO » desquels je supprime les situations très intimes qui pourraient choquer les âmes sensibles.

Cette série, que je déconseille aux moins de seize ans, retrace ma vie intime en plus de ma vie sociale et professionnelle, ce qui en fait des ouvrage disparates mais très fournis.

Le présent ouvrage englobe les quatre premiers de ma série.

J’ai quelque peu modifié certains passages et ajouté des situations.

Je ne fais pas l’impasse sur mes spécialités de jeunesse, c’est ma première période de la vie.

Ces années d’après-guerre sont révélatrices de l’évolution des mentalités mais aussi des transformations sociales à travers les emplois que j’exerce.

J’y inclus quelques passages « philosophiques » de mon cru, à considérer dans le contexte de l’époque pour ne pas faire de rapprochement avec le fonctionnement actuel des années 2020.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Et puis j’avais tant souffert aussi de ce dénuement que je me rendais complice de cette promiscuité, ma mère ne concevait pas que je puisse me complaire à aller chez eux, il est vrai que la crasse et les haillons les mettaient hors société, la puanteur de la misère repousse beaucoup de gens, c’est vrai que ça pue la misère, au sens propre comme au sens figuré, ça pue aussi la honte, la pire des sanctions. Puni de n’avoir rien on leur refusait tout de ne rien avoir, une injustice écœurante.

Cette fin d’année fut aussi un moment d’incompréhension, les premiers doutes, j’avais, parmi mes copains, un de mon âge que j’aimais bien, à ces âges ont est parfois deux ou trois plus complices que les autres. Dans la cour de l’école, pendant une récréation, en courant pendant un jeu il a violemment percuté un des gros platanes de la cour, il s’est écroulé d’un seul coup, sur le moment on n’a pas réalisé qu’il s’était assommé, c’est quand un des maitres est venu près de lui qu’on a réalisé que c’était du sérieux, il est mort rapidement sur place de ce violent choc à la tête, je le voyais là, étendu, alors que quelques secondes avant il était plein de vie. Il avait douze ans, pratiquement mon âge donc, j’ai été très secoué de cette mort d’enfant. Je ne comprenais pas qu’on puisse mourir à douze ans, dans ma tête de gamin seul les vieux mourraient, parce que c’était dans la logique des choses.

 

Perso je n’en ai vu que trois, un refroidi au 11/45 dans une taule clandestine de la rue Frochot, un quai de la Râpé (Institut médico-légal de la police) et un dans le canal de la Villette. Un noyé c’est pire qu’un mec auquel il manque la moitié de la tronche, c’est gonflé, gris-violet, et ça pue la mort pourrie.

 

Mais ça ne m’intéresse pas son affaire, je ne la sens pas, je commence à flipper parce que je découvre un gars que je ne connaissais pas, il a besoin de fric alors qu’il en gagne plus que moi, il turbine depuis des années sur Pigalle mais il se rabat sur moi pour monter son affaire, ça sent le roussis son histoire, il bouffe tout son blé dans les jeux et les courses, il est toujours fauché, ce n’est pas bon pour tenir les finances d’une taule, confondre la caisse et son porte-monnaie c’est la super merde en barre à grande échelle.

 

Didier est prostitué par ses parents mais il en a les prédispositions, il est consentant, il est moyennement instruit mais ne possède aucun diplôme, pourtant il m’aime et ne veut pas me perdre, secrètement il découvre à travers moi ce qu’il ne connait pas, le sens d’une autre vie. Moi je suis prostitué par besoin d’abord, mais sans réaliser le sens de la prostitution, puis par lucre, et enfin par mimétisme, je fais ce que fait Didier parce que je l’aime mais je ne prends pratiquement aucun plaisir à me prostituer, tripoter des vieux débris pleins aux as c’est même rebutant, c’est un effort de chaque instant.

Informations complémentaires

Format livre

542 pages

ISBN ebook

9782407038145

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407019151

A propos de l'auteur : François Ihuel

François Ihuel

Francois Ihuel est né le 24 avril 1950 à Paris. Après une enfance de violences, d'alcoolisme familial et de finances déficientes, suivie d'une adolescence chaotique et incertaine, après avoir tenté de se fabriquer une vie active sociale sans y parvenir réellement il est propulsé dans la routine qui l'insupporte. La découverte de la vie maritale va le murir à grande vitesse, lui montrer ce qu'est l'autre société. Il se trouve confronté à ce qu'il ne peut quitter avec ce qu'il a du mal à assimiler, le contraste est titanesque et perturbant par le relationnel homosexuel lié à son passé récent.