Moratoire sociétal – Blasphème d’une gueuse

8,99

Cet ouvrage a pour but de mener le lecteur à des réflexions sociétales. Je me sers de mon parcours pour confirmer mon propos.

J’espère que le lecteur réfléchira au monde d’aujourd’hui, surtout en matière de politique et d’économie.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Je t’ai dit que je suis la troisième fille de ce couple, pourtant au quotidien on me voit et je me présente comme la seconde, celle du milieu. J’évite ainsi d’expliquer que ma deuxième sœur est décédée.
À l’âge de six mois, ma mère donne le biberon à ma sœur un soir, lorsqu’elle s’aperçoit que l’œil de ma sœur est bizarre.
Elle a l’impression de voir au travers.
Faute de pouvoir en parler à de la famille (presque inexistante), elle en parle à une voisine, que j’appellerai toute sa vie mamie Léone.
Elle lui conseille d’en parler au médecin.
Le diagnostic est sans appel.
Justine a un cancer de l’œil.

Quelque temps avant ce diagnostic, ma mère avait repéré une poudre rose sur le landau de ma sœur.
À cette époque, Tchernobyl, elle en parle donc aux médecins qui encadrent ma sœur.
Un signe de tête et pas de réponse précise comme pour dire en effet la corrélation est probable mais n’en parlez pas, nous ne confirmerons pas cette hypothèse.
Pendant deux ans, ma mère doit jongler entre ma première sœur qui a entre trois et cinq ans et qui va bien et ma deuxième sœur qui a entre six mois et deux ans et qui va d’hôpital en hôpital.
Quinze jours avec l’une, quinze jours avec l’autre.
Lorsque ma mère est avec Justine à l’hôpital, elle laisse Emma en garde chez mamie Léone.
Mon père, en déplacement professionnel, fait de son mieux pour remplir le frigo, et payer les soins de ma sœur.
Il se retrouve à aller à l’étranger pour aller chercher de manière illégale des produits pour éviter que Justine souffre.
Et comme si la vie n’était pas encore assez dure, voilà que ma mère tombe enceinte de moi.
La maladie de ma sœur ne va pas en s’améliorant.
Elle est soignée à Paris.
Il apparaîtra que les médecins de la région qui ont pris ma sœur en charge au début de la maladie auraient fait des erreurs sur les traitements et ont détérioré le coefficient chance de pouvoir s’en sortir pour elle.
Elle doit alors subir des traitements intensifs, rayons dans l’œil, et se retrouve avec un œil de verre.

Lorsqu’on me raconte ça, enfant, j’en rêve la nuit. J’imagine un bébé fantôme qui me regarde avec ce verre dans l’orbite. Un genre de poupée de porcelaine qui se déplacerait en volant près de ma figure. Dégueu…

Informations complémentaires

ISBN ebook

9782407044337

Format livre

260 pages

Version

Ebook téléchargeable

A propos de l'auteur : La Gijy

La Gijy

Née en 1989, après le décès de sa sœur, l’auteure a été très vite confrontée aux difficultés de la vie. Parents déprimés, famille dispersée, l’auteure s’est éduquée et a cherché à comprendre notre société seule, ou presque. Ses repères relationnels sont de faux cousins, de fausses tatas, une fausse mamie. Ainsi elle explique son parcours et ses options de vie face à chaque difficulté rencontrée.