Mon doux ami

9,9919,90

J’ai retrouvé et traduit les lettres allemandes que l’aimée de mon grand-père lui a adressées de 1919 à 1967. Elles révèlent un amour de presque quatre décennies, ignoré de la famille ou tu par conventions bourgeoises. On y retrouve les moments d’une intense intimité entre deux êtres et ceux de leurs conflits les plus virulents et les plus bas, en passant par la plate médiocrité des périodes incertaines et lâches des compromis non dits.
Ce sont trois lots de lettres, livrés en fonction de leur découverte et des personnes qui me les ont mis entre les mains.
On retrouve, tissés avec cette histoire d’amour particulière, certains événements de nos pays respectifs (l’Allemagne et la France) à travers une grande partie du XXe siècle, ainsi que ceux de ma famille et de ses mœurs vues de loin.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

EXTRAIT DU LIVRE

Je t’appelle ainsi, n’en sois pas choqué, parce que tout de ton souvenir m’est doux. De ton nom à ton sourire au coin des yeux, de ta moustache au creux de mon cou au timbre de ta voix – même dans notre langue –, de la sensation de tes doigts cherchant mon épaule à travers le manteau à ton parfum de prince, si rare. Doux de poser ma tête un instant sur ton épaule quand nous sommes sur le banc du square. Doux de me sentir entourée par tes bras quand nous regardons le soir qui tombe à la fenêtre. Doux d’appuyer ma joue et puis de lover tout mon corps nu sur ton dos endormi. Doux de humer ta peau. Doux de frémir à ton visage entre mes seins, le long de mon ventre. Doux quand tu viens en moi. Doux, doux, mon Doux !

Informations complémentaires

Format livre

330 pages

ISBN ebook

9782407035687

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407016693

A propos de l'auteur : Benoît Girard

Benoît Girard

Après des études de philosophie, l’auteur a eu une expérience professionnelle dans la gestion des ressources humaines et, au cours de la dernière partie de sa carrière, dans la négociation sociale. Restaurateur de maisons, parce qu’attaché à une vie de famille authentique, il est aussi amateur de trail, de photographie et de voyages. C’est pourquoi il dit que l’écriture est un temps intérieur et personnel, au cours duquel on fait réflexion en soi sur tout ce que l’on a rencontré au cours de la journée. Il confie avoir écrit-traduit par fragments la dimension des lettres se prêtant particulièrement au temps disponible des itinérants. Il avoue également que le long combat d’Eva a quelque chose de son propre combat.