Maux de tête

9,9919,90

Dans de nombreuses nouvelles les personnages sont tous dépossédés de leur enfance, soit par l’abandon, l’indifférence ou la solitude. Devenus adultes ou plus âgés, ils mesurent le gouffre qu’ils ont cherché à ignorer, mais qui, à leur insu, a transformé leur vie en « magasin de jouets » où les jouets ne sont hélas que les affres de l’existence. L’auteur plonge parfois dans son enfance délaissée pour donner aux personnages toute l’humanité nécessaire pour lutter contre le ressentiment et pour susurrer aux lecteurs qu’ils risquent de retrouver, des émotions perdues.

UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

À petites joies, petites misères. Au fond, n’est-ce point cela que nous attendons de la vie lorsqu’on est enfant ? Laisser aux adultes les grandes joies et les grandes misères. Nul enfant ne devrait souffrir des douleurs si vastes qu’on n’en perçoit même pas la naissance et pour lesquelles ne germent que les sentiments d’abandon et d’injustice. Protéger l’homme, c’est d’abord faire en sorte qu’il ait une enfance.

******

Quand les premières mesures de l’allegretto de la 7e symphonie en La majeur se glissent à pas de loups dans ma tête, je retrouve l’enfant et je sais qu’il me manquera toujours son image riante et heureuse, tenant la main de mon papa et de ma maman, marchant le soir, le long de la plage, aux dernières lueurs.

Informations complémentaires

Format livre

302 pages

ISBN ebook

9782407043316

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407024322

A propos de l'auteur : Philippe Virolle

Philippe Virolle

Philippe Virolle est déjà l’auteur de trois recueils de nouvelles et d’un roman Demeure et ne deviens pas. Dans ce quatrième tome de nouvelles, il conserve son style fluide et grinçant. Diplômé de Philosophie, il insiste sur l’irréparable de l’enfance qui se manifeste dans le déterminisme des personnages. Il va découvrir dans son rôle de père, puis de grand-père, l’absence du sien. Placé très tôt dans un pensionnat lugubre, il ne cessera de chercher une légitimité à l’irrémissible, tout en refusant l’indicible de la haine ordinaire.