Marie, Fenêtre ouverte sur la miséricorde

6,99

La souffrance humaine, qu’elle soit individuelle ou collective, donne souvent lieu à récriminations et remises en cause de la justice de Dieu et sa miséricorde, et la réaction commune courante consiste à se demander pourquoi. Pourquoi moi (pourquoi nous) ? Qu’ai-je fait (qu’avons-nous fait, qu’ont-ils fait) pour mériter pareille injustice ?

Devant une telle attitude qui révèle déjà une forme de reconnaissance du pouvoir de Dieu, nous avons voulu rappeler en quoi consiste la miséricorde, et quel est l’objet de l’Incarnation de Jésus.

Le propos cherche à orienter le regard vers la fin dernière de l’homme car c’est elle qui révèle le mieux le sens de la miséricorde qui nous a valu un Sauveur.

Parce que nous avons besoin de voir pour croire, la personne de Marie est offerte à notre contemplation nous permet de découvrir la puissance de la miséricorde, à travers sa personne, et la fin dernière de l’homme, à travers son destin. C’est en ce sens que Marie est pour nous une fenêtre ouverte sur la miséricorde.

UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Marie apparaît comme une figure qui donne sens à notre espérance car elle réalise dans sa personne la promesse de la Révélation.

À tous les Thomas qui ont besoin de voir pour croire ‒ « Tant que je ne vois pas ses mains avec la marque des clous, je ne crois pas » (Jn 20, 25) ‒ sa figure est offerte comme l’aurore du jour nouveau qui se lève après la nuit de la croix du Christ car elle traduit, reflète et symbolise dans sa personne l’efficacité des mérites que le Christ nous a obtenus par sa mort en croix. Contempler Marie revient en quelque sorte à ouvrir une fenêtre qui nous découvre l’étendue et l’intensité de la miséricorde.

Informations complémentaires

Format livre

106 pages

ISBN ebook

9782407045143

Version

Ebook téléchargeable

A propos de l'auteur : Jean Telesphore Ellla Ze

Jean Telesphore Ellla Ze

Jean Telesphore ELLA ZE est né le 5 janvier 1966 au village Sougoudzap-ville dans la région d’Oyem (Gabon). Atteint d’une grave maladie après sa naissance, il reçoit le baptême des morts à l’âge de 1 an. Un de ses grands-pères lui prédit un destin de « nkare fwè » ce qui veut dire celui qui proclame la Bonne Nouvelle, et c’est ainsi qu’il l’appelle. Plus tard, devenu adulte, il reçoit pendant 5 ans la formation catéchétique au diocèse de Libreville et participe activement à la vie de l’Eglise comme catéchiste et lecteur. Ancien membre des équipes Notre Dame, il a également été, à sa création, le premier laïc vice-président de la Commission Diocésaine « Communauté de base/famille-Education catholique » de l’Archidiocèse de Libreville. A ce titre il participe activement à l’organisation du jubilée des familles en 2000 et contribue à la mise en place de la communauté « Famille » à la Paroisse Notre Dame du Port et de la Nomba à Owendo dans la banlieue de Libreville.