L’océan appartient aux audacieux

9,9922,90

Roman d’aventures marines, « L’océan appartient aux audacieux » est situé pendant le directoire au moment de la suprématie anglaise et la quasi guerre entre les Etats Unis et la France. Un capitaine en second est désigné par l’armateur du grand port français de Bordeaux aux confins de l’estuaire de la Gironde, pour aller en courses au nom de la république, celle-ci ayant rendu les armes sur tous les océans. Après un voyage parsemé de péripéties diverses, le bateau désigné a disparu. Unique solution s’emparer par tous les moyens d’un maximum de butin à l’ennemi pouvant faire survivre l’état français assailli sur toutes ses frontières. Commence alors une épopée dépaysante et enrichissante au cœur du monde sans merci des mers. Confiscation d’un navire américain par la ruse, enrôlement d’un équipage réticent par la malice, puis la grande aventure contre les pays en guerre contre la France. Abordages, trafics en tous genres, notre capitaine sans état d’âme tient ses hommes sur l’appât du gain, l’avidité d’un moment de gloire, face aux pirates, aux escadres et nouveaux fonctionnaires de la république attachés aux privilèges qu’ils avaient combattus. À l’abri derrière les murs de la compagnie, la famille maléfique de l’armateur, manipule, trahit avec un seul objectif, l’intérêt financier et amoureux personnel. Le roman baigne dans les paysages marins sublimes à vous couper le souffle, des ombres féminines solides se profilent parmi ce monde aux préjugés factices, l’océan vous prend et ne vous lâche plus.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Ce lieu maritime stratégique suit les états d’âme de son général administrateur, lequel a trahi et vaincu les Espagnols hier, retourne sa veste contre les Français aujourd’hui. Des hommes enchaînés s’étalent partout, adossés aux murs au long des ruelles, sous la domination de manipulateurs sorciers les obligeant à ingurgiter du concombre-zombi, plante sécrétant une drogue pernicieuse mettant l’homme en léthargie, la victime est ensuite enterrée provisoirement dans un cercueil. Ses illusionnistes esclavagistes prétextent des pouvoirs surnaturels et religieux, utilisent la naïveté de l’analphabète, laissent croire à une résurrection divine une fois la drogue sans effet à son réveil, contraignent à une soumission totale en remerciement. Le général administrateur L’ouverture favorise la pratique du vaudou, seul moyen d’avoir une main-d’œuvre enchaînée docile dans les plantations.

— Eh ! Beaux messieurs, complète Sidonie, surgie au milieu de l’entretien, un paquet de linge sous le bras, je vous ai entendus. Un conseil, patience, une vertu peu usitée chez les excités dans votre genre. Attendez qu’un des deux corsaires choisisse la bonne victime, la corvette de protection va s’attaquer à l’assaillant, vous profiterez de la joute pour entreprendre le marchand.
— Félicitation, jeune mariée, salue Guillaume avec son tricorne, d’où provient cette stratégie d’amiral ?
— Les beuveries dans les cantinas servent parfois à quelque chose, les hommes négligent toujours les fesses posées sur leurs genoux
— La bougresse a raison, s’exclame Mauny, la corvette met de la voile sur le… Mais l’agresseur, c’est, oh ! sapristi, le brick de La Rochelle.

Informations complémentaires

ISBN ebook

9782407030897

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

Format livre

389 pages

ISBN livre

9782407011902

A propos de l'auteur : Michel Zoubiri

Michel Zoubiri

Pour Michel Zoubiri, ce roman est le fruit d’une maturation lente au travers d’un regard sur les paysages époustouflants des régions traversées où les changements de saisons n’ont jamais eu d’emprise sur le jugement. L’auteur transcrit des souffrances modernes captées par l’écoute au fil d’années d’existence, où l’on s’aperçoit de l’immobilisme dans le caractère de nos gouvernants depuis le Roi-Soleil, et la vacuité de résoudre seul ce qui nous dépasse. Le désir d’amour n’est pas désespérance, simplement une étape à accomplir sans jamais faillir et tant pis si le chemin n’aura jamais de fin.