L’hirondelle de la Dombes

9,9919,90

« L’Hirondelle de la Dombes » est un roman autofiction.

[…] Voilà une histoire qui m’a beaucoup émue. J’ai d’abord aimé ce livre parce qu’il m’a fait entrer dans l’univers de la danse. Il transmet avant tout l’histoire d’une passion, celle de la danse.
La force de l’auteure est d’arriver en quelques mots, par petites touches, par ses citations aussi, à évoquer en filigrane l’histoire de la danse, son aventure et ses recherches expressives, ses innovations, celles des pionniers et des maîtres, la quête du personnage d’une expressivité à l’image de sa profonde sensibilité.
Mais le plus poignant reste la force expressive de ce langage du corps et des émotions ; j’ai été très attentive à la profonde sensualité qui s’en dégage, à cette façon unique et très authentique de traduire l’émotion en mouvement, à la beauté aussi, révélée par une écriture poétique qui touche par sa vérité. L’amour, la séparation, la souffrance ou la joie s’y expriment avec une force bouleversante. La volonté d’atteindre l’essentiel et cette soif d’absolu, en tout cas de vérité. Ce livre se donne à lire comme un beau parcours initiatique à la Vie, et qui la célèbre en dansant. On en garde des images fortes qui continuent de résonner en nous bien après l’avoir fermé. Les premières lignes sont déterminantes, et là, il s’est produit une étrange alchimie.
Amina Chenik.
Professeur de littérature. Université de Carthage

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

EXTRAIT DU LIVRE

Dans La Danse du feu, des projecteurs rouges placés sous une plaque de verre transcendent Phill en déesse mythique. Elle projette sur scène des vibrations puisées dans le cosmos.
Elle échoue sur une petite crique andalouse, laisse glisser sa jupe fluide à ses pieds qui s’étend en flaque sur le sol. La voici projetée dans le temps, rajeunie de quelques années.
Vêtue de blanc, elle esquisse quelques pas sur demi-pointes, joue de son bassin à merveille. Son déhanchement est plein de caractère comme d’érotisme. Un groupe de vacanciers se promène sur le port, suivant de près son évolution. Une gitane surgit… Un solo de guitare vient rompre le silence et séduit la gitane.
La Tzigane se réveille, se rappelle, danse, martèle le sable de ses talons. C’est la danse du souvenir. Sa danse est belle, pleine de bonhomie. Ses mouvements, lascifs et onduleux, rappellent que toute la Méditerranée coule dans les veines de cette danseuse andalouse. Elle tape dans ses mains et accompagne le mouvement de ses hanches. Sa frappe puissante et rythmée rappelle la vieille Russie. Belle nomade, ton peuple est porteur de bien des civilisations ; tu es un mélange d’Orient et d’Occident, du moins c’est ce que nous conte ta danse. C’est la danse de l’amour ! Une autre jeune fille, toute de blanc vêtue, vient s’asseoir sur un rocher.

Informations complémentaires

Format livre

322 pages

ISBN ebook

9782407035533

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407016549

A propos de l'auteur : Lou Vaudanoff

Lou Vaudanoff

Lou Vaudanoff est née dans le berceau de la Dombes. Diplômée du Centre d’études supérieures en banque, elle travaille dans la finance. Sa carrière est mise en pointillés par dix années largement consacrées à la danse dans les années 80/90 à Lyon sous la direction de Claude Decaillot puis de Kilina Crémona et Roger Méguin, danseurs dont le travail s’inscrit dans la lignée de Merce Cunningham, avant de retourner à la finance. Désormais, elle se consacre à ses passions que sont l’écriture et la peinture. « L’hirondelle de la Dombes », roman autofiction aux éditions St Honoré. « Passage par une vie », roman initiatique psychanalytique aux éditions St Honoré.