Lettres à une muse – Poésie III

9,99

Dans ses « Lettres à une Muse » regroupant en trois tomes près de 700 poèmes en vers, Michel Bourgeois nous invite comme il le fait depuis plusieurs années dans ses romans, à voyager avec lui au cœur de l’univers fantasmagorique de la poésie, ici au travers de la relation si particulière existant entre le poète et sa ou ses muses, ces femmes mystérieuses qui, depuis l’aube des temps, incarnent l’inspiration. L’amour vaut-il, sans passion ? La poésie peut-elle exister sans démesure ? N’est-elle pas qu’une forme de folie, que l’art embellirait ?
Comme dans « le Voleur de Nuits », c’est à la recherche d’une réponse à ces questions, que l’auteur vous convie.

« Nu 

 Alors que je cherchais dans un coffre grinçant
Traces non apocryphes d’un lointain passé,
Mon regard accrocha l’espace d’un instant
Une lourde enveloppe à la cire, cachetée.

 Après avoir chassé d’un souffle la poussière
Qui avait teint en gris la pochette assoupie,
J’ouvris avec respect, un genou mis à terre,
Cette étrange relique à peine décatie.

 J’y découvris, ému, non moins de mille pages
Contenant des poèmes et des lettres d’amour,
Quelques-unes datées, le plus souvent, sans âge,
Critiques du jamais, éloge du toujours.

 Un homme, un inconnu, racontait en rimant
Qu’il avait un beau jour du côté d’Aqaba
Rencontré une fée au sourire charmant
Qu’il, avec passion, toute sa vie aima. ».

  Bon voyage à toutes et à tous.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Informations complémentaires

Format livre

304 pages

ISBN ebook

9782407039999

Version

Ebook téléchargeable

A propos de l'auteur : Michel Bourgeois

Michel Bourgeois

Écrivain et avocat spécialiste de Droit international pénal, auteur d'une vingtaine d'ouvrages (romans, pièces de théâtre, essais politiques et plus d'un millier de poèmes en vers), Michel Bourgeois analyse avec minutie la complexité des relations amoureuses et en particulier celles frappées du sceau de la passion. Citoyen du monde, grand amoureux de la langue française, ses vagabondages sont chaque fois pour lui un prétexte pour l'honorer en vers ou en prose.