L’envol de l’Afrique – Ton développement personnel et celui de la société africaine

9,9918,90

« L’Envol de l’Afrique » est un projet de développement de l’Afrique. Il montre la liaison étroite entre notre monde intérieur et notre monde extérieur, c’est-à-dire entre notre esprit et l’environnement dans lequel nous vivons. Tout commence à l’intérieur avant de se matérialiser à l’extérieur. Notre environnement et nous ne formons qu’un, nous sommes indissociables l’un de l’autre. Notre environnement est la représentation de notre esprit.

Puisque la pensée émane de l’esprit, puisque toute création ou développement commence par la pensée, il est capital d’avoir un esprit propre, clair, aimable, tolérant, patriote, rassembleur, éveillé et tourné vers l’innovation pour pouvoir penser le développement. Lorsque les peuples d’Afrique penseront leur développement, alors celui-ci se matérialisera inévitablement.

Par ailleurs, ce projet insiste sur l’éducation et l’inspiration des peuples, sur la responsabilité individuelle et collective des individus dans un pays, sur le développement personnel en général et enfin sur l’application constante de l’amour et la justice dans la société ; L’amour et la justice sans lesquels aucun progrès ne peut commencer.

L’application régulière de tous les principes présentés dans ce livre permettra de soigner véritablement les causes profondes des maux dont souffre l’Afrique. La souffrance et le sous-développement resteront endémiques, tant que les peuples d’Afrique n’appliqueront pas ces principes.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

EXTRAITS DU LIVRE

La pensée étant la seule chose que l’on ne peut voler à l’Homme, nous sommes donc tous les maîtres de notre pensée, et nous pouvons l’utiliser à notre guise, soit pour faire le mal, soit pour faire le bien. Nous pouvons penser ce que nous voulons. Nous pouvons l’utiliser pour modeler, construire, et développer notre environnement. La pensée est donc la racine de tout mouvement, c’est le départ de toute action, de tout accomplissement. Par conséquent, nous sommes et vivons ce que nous pensons. Comme le dit si bien Ralph Waldo Emerson « l’Homme est ce qu’il pense toute la journée ».

*****

La cause première de toutes les souffrances de l’humanité, la cause principale des maux dont souffre la société, c’est l’ignorance. L’ignorance est le poison de l’humanité. L’ignorance de la vérité, et donc l’acceptation des apparences, est le credo du monde appelé „monde civilisé“. Un monde qui n’a d’yeux que pour le matériel et l’ego surdimensionné des individus.

*****

Dans les pays sous-développés en général, et en Afrique en particulier, la société baigne dans la paresse, l’oisiveté, l’immobilisme, l’invective, la facilité, la fatalité, le « maraboutage », la magie noire, etc… Les gens pensent que tout va tomber du ciel facilement, sans effort de leur part. Au lieu de travailler, ils passent leur temps dans des églises à prier et à espérer, sans entreprendre des actions.

*****

Prions moins, mais travaillons plus. Accusons moins, mais travaillons plus. Rêvons moins, mais travaillons plus. Détournons moins d’argent, mais travaillons plus.

*****

L’argument selon lequel le gouvernement à lui seul est responsable de la misère d’une population en majorité jeune, vigoureuse, et jouissant d’une liberté intellectuelle, et ne serait-ce que des millions d’hectares de forêts inexploitées (pour ne citer que cela) est maigre. Bien sûr que les gouvernements ont leur part de responsabilité en ce qui concerne le chômage, car le rôle d’un gouvernement est aussi d’agir en permanence pour proposer du travail aux citoyens.

*****

Par ailleurs, un gouvernement (partout dans le monde) ne peut pas à lui seul proposer des emplois à tout le monde. C’est pourquoi il faut un secteur privé entreprenant, pour combler ce manque.

*****

La situation de sous-développement actuelle apporte avec elle des tonnes d’opportunités, car presque tout est à faire. Pour construire cette Afrique, il faut une main-d’œuvre africaine.

*****

Je ne pourrais continuer sans te rappeler que le développement de l’Afrique dépend essentiellement des Africains et personne d’autre. Penser le contraire est une UTOPIE. Il est donc de ton devoir moral d’œuvrer et de mettre toutes tes capacités intellectuelles, spirituelles et physiques dans la réalisation de ce projet noble : L’ENVOL DE L’AFRIQUE.

*****

Le savoir, c’est le pouvoir. Mais un savoir qui n’est pas mis en action est inutile. Le but de ce livre n’est pas que tu lises, mémorise les idées, mais le but est que tu appliques ces idées dans ta vie de chaque jour à compter d’aujourd’hui.

Informations complémentaires

Format livre

238 pages

ISBN ebook

978-2-407-04930-1

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407016181

A propos de l'auteur : Raoul Essohone Sone

Raoul Essohone Sone

Raoul Essohone Sone est un amoureux de l’humanité. Il a eu le privilège et la grâce d’étudier, de voyager, mais surtout, de côtoyer plusieurs cultures et plusieurs esprits d’origines diverses. A travers son esprit critique et son goût poussé pour la réussite et le bonheur, il a commencé à se poser des questions sur la vie, le bonheur, le succès, la richesse… il voulait savoir quel est le rôle de l’Homme sur terre ? Qu’est-ce qui est important et qu’est-ce qui ne l’est pas ? Comment faire pour vivre une vie accomplie ? Que faire pour limiter la souffrance et le malheur ? Pourquoi certains échouent tandis que d’autres réussissent ? Pourquoi certains pays se développent tandis que d’autres régressent ? Toutes ces questions l’ont conduit vers la science du développement personnel. Cette science qui selon lui est la mère de toutes les sciences. Elle est la base de tout accomplissement. Cette science qui englobe le succès, la motivation, le bonheur, l’amour, la politique, l’économie... Ce désir ardent d’émergence et de bonheur, l’a poussé à écrire ce projet : « L’Envol de l’Afrique ». Les idées et les méthodes qu’il présente dans ce livre te permettront non seulement d’avoir une réflexion profonde sur ta vie, mais surtout de passer à l’action, car comme l’a dit Confucius : « L’action est la clé fondamentale de tout succès ».