Le soleil brille toujours, sur les pérégrinations du survivant !

9,9919,90

Y aurait-il un point commun entre Marie-Antoinette Coquille, Antoine de Saint-Jacques et la veuve La Roche du Baron Rouge ? Mais surtout qui sont-ils ?
Depuis la publication de son livre « Sur les pérégrinations d’un survivant » et la création de son association (loi 1901) : « le soleil brille toujours ! » Marie-Antoinette, jongle cette nouvelle popularité avec difficulté. Son livre dont elle offre deux chapitres aux lecteurs a suscité énormément de vagues… !  Pour quelqu’un qui ne voulait pas se faire remarquer, c’est loupé. Alors que cache-t-elle, le découvrirons-nous ?
Pascal Pointulant lui offre une chance en or, mais d’où lui vient cette âme aussi charitable qu’improbable ?  Est-ce un leurre ? De son côté, le bateau est en train de sombrer. Cela faisait six ans qu’il cherchait à comprendre le mystère de la famille La Roche du Baron Rouge et voilà qu’une des protagonistes de ce mystère lui offre l’ouverture dont il avait besoin. Il est convaincu de pouvoir faire éclater cette histoire au grand jour et n’aura pas froid aux yeux pour mettre toute l’affaire à nu, mais qui finira à poil ??
Surtout que le charmant Pascal veut absolument remonter dans les sondages, mais par-dessus tout, il veut garder son job. Savoir qui se cache derrière ces femmes, qui sont sorties de nulle part, mais qui font faire des heures supplémentaires à tout son réseau de fouineurs.
Doit-on vraiment tout savoir sur tout ? Comment protéger sa vie privée quand les loups vous courent après, cependant, Marie-Antoinette doit promouvoir son roman et son association…  Qui gagnera ; elle, lui ou le destin ?
« Est-ce que nous sommes, ce que nous pensons être, ou ce que les autres pensent qu’on est, ou ce que les autres pensent, qu’on pense qu’on est ? »

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Page 58 Franchement qu’est-ce que cela voulait-il dire ? Bien que Pascal lui eût posé plusieurs questions sur cette partie rien n’avait ressemblé aux offensives féroces que sa réputation le sous-entendait. Pourquoi !?

Page 118 Anxieuse, Marie-Antoinette prit un billet pour Lille qu’elle régla en espèce. Dans une brasserie dont elle ne retint pas le nom, elle demanda d’utiliser le téléphone sous prétexte qu’elle avait cassé le sien. Elle y prit aussi une légère collation avec un café noir en attendant son train. Dans la hantise d’être suivie elle ferait plusieurs changements et ne se servirait pas de son téléphone sauf…

Page 205 Patsy regarda Franck, « Allez dénoue les ficelles le rideau va pouvoir tomber, elle est rentrée… » Il sortit de la pièce pour préparer la voiture, demain serait le grand jour…

Page 269 Oui bien sûr, il ne trouverait pas de sympathie chez cette femme, donc il valait mieux, pour ses rhumatismes, que l’enfant entre bien en sixième à Lyon.

Informations complémentaires

Format livre

320 pages

ISBN ebook

9782407042708

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407023714

A propos de l'auteur : Didier Caillet

Didier Caillet

A force d’observer les autres et de chercher à les comprendre l’auteur se penche sur des personnages que tout un chacun pourrait croiser dans la rue, sans jamais imaginer un moment que pour vivre de leur vie ils ont dû endurer le regard réprobateur des autres. Choisir sa vie et son destin ne devrait pas être une obligation que force des aprioris. Depuis la sortie de son dernier livre l’auteur cette fois se plonge dans la vie d’individus différents mais toujours très attachants. Le temps n’attend personne et l’auteur, grâce à ses protagonistes, propose des options et des opinions différentes. Pourquoi est-il toujours aussi difficile de construire son destin et de prendre l’option du choisir et de mettre en veilleuse ce que pensent les autres et de se faire sa propre opinion sur le monde qui nous entoure. L’auteur ne recherche pas la revendication mais l’éducation ; la sienne surtout. Celle des autres, il verra dans une autre vie.