Le silence d’Abélard

6,99

Pierre est professeur de français. Il a quarante-huit ans.

Blanche est au lycée : elle est son élève, elle a alors seize ans…

Tels Héloïse et Abélard, ils vont vivre une passion amoureuse à la fois édifiante et dévorante.

Malgré son intensité, leur amour ne résistera pas aux poids des conventions sociales.

En dépit de la résilience engagée par le prisme de l’art, Blanche ne se relèvera jamais de cette rupture. Une fêlure demeurera tapie en elle.
Seul l’espoir de retrouver un jour son amour perdu l’autorisera à continuer de vivre, dans le remords et le chagrin de son Abélard disparu.

Par une écriture profondément poétique, Caroline Valton, professeur de français, nous livre un roman sur l’amour éternel qui vous émouvra par sa puissance incantatoire.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Extrait 1 : P. 25

Pourtant, ce fut lui le premier, mon Aimé, mon Amour. Mon Amant. Celui-là même qui fit naître ma passion pour la Littérature, mon amour des mots et ma quête de l’indicible. La quête d’un amour impossible qui tire sa force, sa puissance et son éternité de l’impossibilité même de sa réalisation. Ce fut lui. L’ancre de mon être et de mon désespoir.

Ce fut lui, l’homme à qui je fis don de ma virginité.

Je me souviens bien… Les marches de l’escalier de la grande maison nantaise… Son parfum. Ses yeux d’un bleu profond et pénétrant… Bleu indigo. Comme j’aimais ses yeux… Et puis, sa peau, ses mains, ses lèvres et sa voix… Ses baisers… Son âme !

Extrait 2 : P. 68

Les années n’avaient rien ôté à mon amour pour lui : elles en avaient au contraire éternisé la substance. Et malgré son silence, malgré les obstacles, malgré ces interminables années, je savais désormais avec certitude que j’étais toujours avec lui. Je savais que j’étais toujours en lui. Aussi, n’avais-je plus qu’une seule idée en tête ; je n’avais plus qu’un seul désir : le retrouver, et demeurer avec lui, pour toujours.

Je retournai sur la plage et demeurai là, immobile, avec lui en pensée, dans un temps suspendu, sans début et sans fin, tapie au creux du souvenir de nos regards amoureux. Mon silence était empli de mon amour pour lui. Je contemplai l’océan, et, à l’horizon, j’entrevis les sillons d’or incandescents que ma détresse avait tracés. J’écoutais l’infini.

Extrait 3 : P. 79

À dix-huit ans, il avait voulu un enfant de moi. Il pensait que cet enfant serait l’accomplissement de notre amour, son témoignage immarcescible, la quintessence de nos deux êtres. Je ne sus pas alors distinguer la preuve d’amour que par ce désir, il me donnait. Je fus terrifiée : j’étais trop jeune. Cela n’avait donc pas été possible. De ne plus l’aimer, cela n’avait pas été possible non plus.

Informations complémentaires

Format livre

120 pages

ISBN ebook

978-2-407-04257-9

Version

Ebook téléchargeable

A propos de l'auteur : Caroline Valton

Caroline Valton

Caroline Valton est passionnée par l’art en général, et en particulier par la littérature, la danse et l’opéra. Danseuse classique de formation, elle est professeur de français certifiée et agrégée de Lettres modernes, et enseigne au lycée et en écoles de commerce.