Le calendrier de l’espoir

7,9916,90

Le calendrier de l’espoir expose les aspirations d’un peuple qui croupit dans la misère matérielle causée par son enclavement, ce qui lui ferme la voie du développement. Cette misère matérielle est renforcée par la misère morale pour ces ruraux qui croient fermement que l’État est entièrement responsable de leur pauvreté. L’avènement de la Démocratie constitue une opportunité qui leur permettra de faire plier les dirigeants en satisfaisant leurs doléances. Mais malheureusement, les duperies des leaders politiques au pouvoir les obligent à toujours renvoyer leurs menaces aux prochaines échéances. Les dirigeants arrivent à les amadouer en inventant d’autres nouveaux mensonges qui balaient les précédents et réussissent à leur arracher leurs voix. C’est cela qui oblige les seigneurs de la terre à se façonner un calendrier qui porte leur espoir renouvelé par les promesses mielleuses.

Et, comme chaque année a son calendrier, eux aussi se créent un calendrier qui s’arrime aux échéances politiques.

L’arrivée de la Démocratie leur permet de s’exprimer et le personnage principal, Mbango, va découvrir l’éloquence et la sagesse profonde de ceux-là mêmes que l’on croit totalement ignorants. Malheureusement, l’application de la Démocratie dans toutes ses facettes n’est pas possible dans un pays qui est classé parmi les moins démocratiques du continent classifié dernier dans le domaine.

UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

— Vous qui êtes souvent envoyés ici par le parti pour superviser les campagnes électorales ou pour autre chose, vous nous avez déjà assez trompés comme ça. Je te le dis ici, devant le Chef de Terre, le Maire et le CB, au nom de tout ce monde. Il balaya la foule derrière lui avec sa main droite, venue massivement t’écouter. Je te dis tout haut ce qu’ils disent tout bas : Ça suffit !
La foule se déchaina comme un coup de tonnerre par des cris, applaudissements et sons de tambour prolongés pour confirmer ces déclarations.
— Je dis bien, ça suffit ! cria-t-il. Le silence s’imposa du coup comme si c’était un ordre qui s’adressait à la foule. Au début, ce que vous nous disiez était très sucré dans nos oreilles et nous applaudissions à tue-tête avec un enthousiasme fou. Les promesses étaient comme des réalités, car vos paroles nous aveuglaient. Six ans plus tard, aucun projet n’a vu le jour chez nous. Hier encore, même comme vos paroles étaient devenues fades, nous les avons tout de même  avalées  en murmurant dans nos gorges. Au bout du compte, nos attentes par rapport à vos promesses renouvelées sont restées vaines comme d’habitude. Aujourd’hui, même si tu es notre fils, tu n’es pas différent des autres précédents menteurs, car tu as été envoyé par les mêmes menteurs-en-chef pour venir faire la même chose ; ils t’ont dicté les mêmes consignes : nous déverser de nouveaux mensonges pour justifier les précédents. Donc, moi je te le dis ouvertement, tout ce que tu viens de nous débiter tout à l’heure n’est ni sucré ni fade, mais plutôt amer, très amer dans nos cœurs. Ne te fie pas à ces applaudissements trompeurs, c’est pour te distraire. Nous avons décidé que nous n’avalerons plus vos bêtises, trop, c’est trop.
La foule se déchaina, elle était en liesse, comme pour célébrer une victoire qu’elle attendait depuis des années. Il y avait la poussière en l’air comme au passage d’un troupeau de plus de cent bœufs en courant ; Mbango se sentit tout petit dans son fauteuil de leader. Il vivait Le Monde s’effondre de Chinua Achebe en direct avec en face de lui l’intransigeant Okonkwo. Les autres responsables étaient cois.
— Ton discours de lancement de campagne n’augure rien de bon pour nous. Donc, arrête ton massacre et rentre dire à tes chefs que nous, tes parents, nous ne voulons plus les mots, mais plutôt des actes. Vos carottes sont cuites ici, paroles d’un ancien cuisinier.

Informations complémentaires

Format livre

154 pages

ISBN ebook

9782407044078

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407025084

A propos de l'auteur : Kodav

Kodav

KODAV, acronyme formé par les initiales de son vrai nom KOEKE David, est né le 12 juillet 1962 à Bertoua, chef-lieu de la région de l'Est Cameroun dont il est originaire. Diplômé de l'ENS de Yaoundé Premier et second Cycle, option bilingue et de Moray House College of Éducation à Édimbourg en Écosse (G-B), il est fonctionnaire dans son pays où il enseigne l'anglais depuis 1992. Il a été tour à tour directeur de C.E.S. et proviseur. Sur le plan politique, il a été 1er Adjoint au Maire de la Commune de Nguélébok son arrondissement d'origine dans le Département de la Kadey, toujours à l'est. Il est marié et père de neuf (9) enfants et attend paisiblement son départ à la retraite qui interviendra en juillet 2022.