L’appel des cimes et des six jours de Vars

9,9921,90

En hommage à mon épouse
Les Hautes Alpes avec leurs itinéraires de légende, forment un immense terrain de jeu où l‘on aime goûter jusqu’à saturation, l’âpreté d’une longue ascension où tout au bout d’une petite route fermée par une barre rocheuse, l’on découvre un authentique village de montagne préservé de la modernité.
Un village d’autrefois avec sa chapelle au style parfois surprenant et sa petite fontaine où l’on a plaisir à se désaltérer après l’effort. Ces petites routes escarpées invitent à la pratique d’un sport loisir, celui de se mesurer aux exigences de la montagne et recevoir en retour tout le charme d’une nature d’exception.
C’est la définition simple de la randonnée cycliste en haute montagne.

Séduit par les six jours de Vars, Il était bien difficile de ne pas revenir chaque année consommer sans modération l’ivresse d’une nouvelle ascension.
C’est l’attirance très particulière des six jours de Vars, de son organisation, de sa population et de la haute montagne.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Informations complémentaires

Format livre

434 pages

ISBN ebook

9782407035540

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407016556

A propos de l'auteur : Michel Corand

Michel Corand

Michel CORAND écrit pour son plaisir sur des sujets qui le passionnent. La randonnée cycliste en haute montagne en est une parmi d’autres. Avec son épouse, passionnée de grands espaces et de nature, leur soif de découverte assouvie après avoir visité à vélo bien des pays à travers le monde, ils reviennent à leur premier amour : les Hautes Alpes et participent de façon régulière au Six Jours de Vars. Une organisation taillée à la mesure du couple et dont ils sont tombés farouchement amoureux. Ce livre se veut aussi être un hommage chaleureux à l’épouse tragiquement disparue dans un accident de vélo le 29 octobre 2019. L’auteur est un passionné d’histoire. Très jeune, il a été une victime collatérale de l’occupation allemande. Toute une vie, il a porté malgré lui les conséquences tragiques d’un destin aveugle et cruel. Puis, soixante-quinze années plus tard, ce même destin daigne enfin lui sourire, et par un pur hasard, le met en présence de sa famille biologique. S’ensuivent un pur bonheur et la certitude d’avoir enfin vaincu les difficultés d’un parcours parfois compliqué. Un bonheur bien tardif mais qu’il apprécie à sa juste valeur car il en connaît le prix.