L’aliénation

7,9918,90

C’est l’histoire d’un homme qui a vécu deux guerres qui l’ont traumatisé à vie. Celle, d’abord, qu’il a vécue durant son enfance puis la seconde, beaucoup plus tard, en tant qu’adulte.
Cet homme n’arrive pas à s’expliquer pourquoi l’être humain s’ingénie à vouloir s’autodétruire, à tout prix, en s’aliénant son propre avenir et devenir.
Il finit par comprendre que l’homme est le plus grand prédateur que l’humanité ait jamais connu de toute son existence.
Nous vivons un monde totalement absurde…

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

« Nous montâmes et le train s’ébranla dans un vacarme étourdissant en s’éloignant peu à peu du quai en direction d’El Harrach. Quelques malheureux retardataires couraient encore pour essayer de rattraper le train…… Hélas ! Des femmes et des enfants ainsi que des vieux ne purent monter. Je lisais sur leurs visages toute la peur, la détresse et le désarroi. Alors, je vis déboucher, juste derrière eux, des terroristes armés de haches et de sabres. Ils se mirent aussitôt à les égorger tous, sans pitié, sans quartier. D’abord les femmes et les vieux puis les enfants avec une sauvagerie incroyable et inouïe… l’horreur !…… Rien n’échappait à leur extrême cruauté. Ils n’avaient aucune pitié ni aucune rahma, ni pardon voire ni merci contre ces pauvres gens sans défense qui étaient pourtant leurs propres frères, des êtres humains. C’étaient de véritables monstres ».

Informations complémentaires

Format livre

222 pages

ISBN ebook

978-2-407-04302-6

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407024032

A propos de l'auteur : Azzedine Kechroud

Azzedine Kechroud

L’auteur est né le, 11 février 1946 à Alger plus exactement à la Casbah - Sous Stara (Haute Casbah). Un quartier populaire. Il a vécu et grandi à Alger au milieu des populations de l’époque : arabes et pieds noirs. L’auteur est titulaire d’une Licence en Droit Privé obtenue à la faculté de droit de Ben Aknoun (Alger). Durant son enfance, il a vécu d’une manière traumatisante et atroce la Guerre d’Algérie puis au lendemain de l’indépendance, il a vécu la seconde guerre durant les dix années de cendres, de sang et de larmes. Ce fut plus qu’atroce. Menacé, lui et sa famille, il quitte l’Algérie pour trouver refuge en ANGLETERRE terre des LIBERTÉS où il vit jusqu’à présent en sûreté lui et sa petite famille sans oublier les très dures conditions du passé qui l’ont marqué à vie...