La protection juridique de l’enfant malade

10,9922,90

Essai d’une approche comparative entre le droit français et le droit sénégalais

L’une des particularités du 21ème siècle durant ces dernières décennies est indéniablement le progrès scientifique qui a réalisé de grandes prouesses dans plusieurs domaines, comme celui de la médecine. La personne humaine est au cœur de ces bouleversements scientifiques et la question de sa vulnérabilité se pose lorsqu’il s’agit plus particulièrement de l’enfant malade. Au-delà des traitements médicaux, la protection de l’enfant malade implique une prise en compte de la recherche médicale et comporte dès lors des enjeux internationaux qui méritent une étude comparative notamment entre le droit français et le droit sénégalais.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

EXTRAIT DU LIVRE

La naissance d’une biomédecine nouvelle s’invite au cœur de la recherche scientifique en santé et bouleverse la relation qui existait entre soignant et soigné en offrant de nouvelles perspectives thérapeutiques. Au centre de cette métamorphose, le droit, dans sa vocation de protéger les droits de la personne humaine, et de régir les rapports entre les différents sujets de droit, se doit d’évoluer, de s’adapter, de saisir cette évolution scientifique dans sa toute sa dimension humaine afin de mieux protéger les personnes dans leurs droits, plus particulièrement l’enfant malade.

Informations complémentaires

Format livre

614 pages

ISBN ebook

978-2-407-03487-1

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407015887

A propos de l'auteur : Philip Thierno MBaye

Philip Thierno MBaye

Philip Thierno MBAYE est né et a grandi à Dakar. Après avoir brillamment réussi au baccalauréat, il a poursuivi ses études supérieures à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal) où il a obtenu une Licence et puis une Maîtrise en Droit privé. Il s’est ensuite inscrit à l’Institut des Droits de l’Homme et de la Paix de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar où il a obtenu son Master 2 en Droit privé avant de venir faire une thèse en France, à l’Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis. Il est Docteur en Droit privé et Sciences criminelles depuis le huit mars 2018 et il publie fréquemment des chroniques dans la Revue Générale de Droit Médical.