Là, où le ciel embrasse la mer

4,99

Parents et enfants, vie conjugale, amour et solitude…
Faut-il absolument essayer de réussir dans la vie à tout prix : être célèbre, avoir de l’argent, du pouvoir ?
Ne risque-t-on pas, dans cette interminable course à la gloire, de perdre quelque chose de plus important ?
Un simple bonheur de parler à un être cher, de voir la lumière dans ses yeux, n’est-ce pas là la plus grande richesse du monde ?

 

Pièce de théâtre en deux actes.

Durée approx. 1 h 30.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

EXTRAITS DU LIVRE

Bernardo : Et alors… Alors, j’ai pensé que les enfants, même les grands, ont toujours besoin de leurs parents, ne serait-ce que pour vérifier si tout est bon sur leur chemin, s’il n’y a pas de danger dont les enfants ne se doutent point… Clara, téléphonez plus souvent à votre Aleks ! Lui-même ne comprend pas à quel point il a besoin de vous… Et, en général, c’est un sacré bonheur que d’avoir quelqu’un à qui téléphoner…

****

Bernardo : C’est bizarre… Je ne me rappelle ni mon nom, ni ma maison, ni ma vie non plus, mais je me rappelle quel rêve j’avais !…

*****

Bernardo : J’étais parti à la recherche de mon rêve lointain…je… voulais acheter un voilier blanc pour partir loin, bien loin, au -delà de l’horizon… Mais le destin m’a ramené ici….Près de vous, et là dans vos beaux yeux bleus, j’ai… j’ai pu voir… le ciel qui… embrasse la mer.

 

 

 

 

 

 

 

Informations complémentaires

Format livre

71 pages

ISBN ebook

978-2-407-03617-2

Version

Ebook téléchargeable

A propos de l'auteur : Anatole Planida

Anatole Planida

Anatole Planida (de son vrai nom Anatoly Stépanishchev) est né en 1969 en Ukraine (URSS à l’époque). Son père étant un interprète qualifié de la langue française, la famille part en 1979 en Algérie, où le père avait obtenu un contrat de trois ans. Et c’est là-bas, en Algérie, que le futur écrivain a commencé à parler français, et impressionné par la beauté de ce pays, à écrire ses premiers récits. De retour en Ukraine en 1982, Anatole Planida a poursuivi ses études et a obtenu en 1993 son diplôme de professeur de français. La même année, il a commencé à jouer dans la troupe de théâtre francophone au sein de l’Alliance Française d’Ukraine animée à l’époque par le célèbre pédagogue Vladimir Sirikov. Les années ont passé, l’Alliance Française est devenue « Institut Français d’Ukraine », mais la troupe y existe toujours : c’est comme un petit théâtre français au cœur de l’Ukraine, et quelquefois on y met en scène les pièces écrites par Anatole Planida.