La nage à contre-courant – Tome 2- Aux rives de Guinée

8,9918,90

Après le Tome 1, je présente ici le Tome 2.

Le Tome 1 est fait de textes, de réflexions, de pensées et de proses qui découlent d’épreuves qui m’ont plongé en eau trouble. Des événements ont suscité en moi de la confusion, une remise en question et m’ont forcé à l’introspection. J’ai dû exprimer par écrit des textes situés dans le temps et l’espace dans des contextes hors des rives du pays qui m’a vu naître, la Guinée. La plupart du temps, j’écris pour mieux comprendre ce que je pense et espère pouvoir partager certains textes avec des lecteurs, mais même sans lecteurs j’écrirai, car comme disait Sénèque : « Ta naissance t’a voué à la mort : un enterrement discret génère moins d’embarras. Aussi, écris pour ton usage, pour occuper le temps, et non pour mettre ton nom en valeur, et fais-le dans un style simple, on se met moins en peine quand on écrit au jour le jour. »

Dans ce Tome 2, les écrits qui vont suivre sont parfois corrosifs, teintés d’ironie, mais exprimés par quelqu’un qui aime son pays : la Guinée. Ce grand maître de l’humour et de la satire ne disait-il pas : « L’ouverture d’esprit n’est pas une fracture du crâne », et Michel Onfray dit : « Le propre de l’ironie est de faire confiance à l’intelligence de celui qui nous lit. »

J’ai essayé de transcrire un mélange de vécu et d’observations en les synthétisant sous forme de chroniques d’une tranche de vie. Puissent-elles modestement amener à opter pour le changement et contribuer à conscientiser, voire à construire un nouveau citoyen guinéen.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Guinée : poulet sans tête
La Guinée n’est plus que comme un poulet sans tête qui court dans tous les sens. Les Guinéens ne cessent de se venger les uns des autres de cet échec. De cette histoire truffée de vengeances, les élites se vengent du peuple, pour conjurer leur propre échec.

André Malraux disait : « La nature d’une civilisation, c’est ce qui s’agrège autour d’une religion. Notre civilisation est incapable de construire un temple ou un tombeau. Elle sera contrainte de trouver sa valeur fondamentale, ou elle se décomposera. »

Or la Guinée n’a de cesse de construire des mosquées, des églises, des temples et des tombeaux. Mais quel est le projet de société que proposent les élites guinéennes pour s’agréger autour de ses religions ?

Ces religions qui divisent même dans la mort.

La Guinée se décompose, voire s’est décomposée. Et, Dieu est tellement grand qu’il ne s’occupe que des « grands », il n’a pas le temps pour les « petits ».

 

Difficile de l’admettre, mais ce sont les loups qui règnent et qui gouvernent. Dieu est du côté des loups et non de celui des brebis.

 

Par ailleurs, dès que vous confiez le pouvoir à un homme, il faut prévoir immédiatement un contre-pouvoir qui va avec le sien, sinon vous pouvez être assuré qu’il abusera du pouvoir qui lui est conféré. Encore plus dans un pays comme la Guinée, où les institutions et les instances de décisions sont très fragiles. C’est l’humain, c’est plus fort que lui.

Informations complémentaires

Format livre

236 pages

ISBN ebook

978-2-407-04288-3

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407023899

A propos de l'auteur : Stéphane Kéfing Kaba

Stéphane Kéfing Kaba

Stéphane Kéfing Kaba est né le 19/10/1966 à Kindia en Guinée. Franco-Guinéen, il effectue son service militaire en France après l’obtention de son baccalauréat sciences mathématiques, avant d’étudier la comptabilité et la gestion. Chef d’entreprise et passionné d’écriture, il est président fondateur de la Bibliothèque Petit Lac à Conakry, qui possède 3 000 livres. Il a écrit Les Complaintes du Loup blanc, recueil de poésie, publié aux éditions Continentales en 2020.