La mort blanche

9,9922,90

Mina vient d’ouvrir sa porte à un inconnu rencontré la veille dans la rue. Il donne l’impression d’être un pauvre type sans famille. Après dix années de veuvage, elle croit pouvoir refonder un foyer avec Kader. Les apparences sont parfois trompeuses. C’est étonnant, il a pourtant l’air gentil et inoffensif…  mais c’est juste le temps de faire mieux connaissance et de se faire accepter.
Mina s’embarque alors dans un contrat de mariage : un coup de tête qui lui coûtera cher.

UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Mina a raté tant d’occasions de le surprendre, inhibée par une peur terrible, incompréhensible, qui la figeait, incapable de se lever du lit. Des cauchemars épuisants la plongeaient dans un sommeil lourd et profond qui l’empêchait de se lever avant l’aurore, en même temps que son époux. Comme si elle était envoûtée continuellement. Pourquoi se lève-t-il la nuit toujours à la même heure ? Que fabrique-t-il ? À chaque fois, elle l’entrevoit au moment où il quitte leur lit mais elle retombe dans son sommeil aussitôt. Mais elle ne se sent pas bien. Et rien ne s’améliore. Quand elle se met au lit, elle souffre de tous ces cauchemars mouvementés qui la torturent. Elle se débat toute la nuit…

Informations complémentaires

Format livre

666 pages

ISBN ebook

9782407038961

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407019977

A propos de l'auteur : Fatma Ikerrouiène

Fatma Ikerrouiène

Née à Roubaix de parents berbères, elle fait son cursus scolaire dans sa ville natale puis à Paris. Elle obtient le prix Chagall de la ville de Paris pour son dessin à l’encre de Chine « Évasion ». À Alger elle est admise à l’école supérieure des Beaux Arts (1975 -197979). Elle est maquettiste à la Sonitex pour la création d’imprimés de tissus puis pigiste au journal El Djaziria où elle illustre les articles qui traitent les sujets de la femme. Ce roman est l’aboutissement du vécu de la femme algérienne dont elle fut proche par sa coexistence. L’enfant et la mère maltraités, l’abandon, sont les sujets épineux qu’elle a abordés et qui ne laissent personne insensible... sauf les bourreaux. La loi du silence l’exaspère...