La langue la plus intelligente du monde

6,9915,90

Passionné de linguistique, la question de savoir quels sont les critères pour déterminer quelle langue vivante encore de nos jours pourrait être la langue originelle de l’humanité a fait l’objet de mes recherches assidues pendant des années. La partie immergée de l’iceberg constituant l’histoire véritable de l’Afrique dans l’Antiquité, avant et pendant la colonisation, et à l’époque contemporaine, ainsi que les perspectives de développement des pays émergeants, constituent également un cheval de bataille pour lequel je n’ai ménagé ni mon énergie, ni mes efforts. Enfin, immense serait ma joie si je pouvais un tant soit peu contribuer par cette œuvre à un rapprochement des civilisations occidentale et africaine lesquelles, à bien des égards, sont beaucoup plus proches qu’il n’y paraît de prime abord.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

EXTRAITS

Compter, dans toutes les langues du monde, relève d’un exercice banal, ordinaire, sans autre finalité que celle de déterminer le nombre de têtes de bétail que l’on possède si l’on est un berger, ou les millions d’euros ou de dollars prudemment gardés dans son coffre-fort si l’on est un riche entrepreneur ou négociant. Ou même les trois maigres sous que l’on a dans sa poche si la précarité nous accable.

Sauf dans une langue si intelligente que ce banal exercice devient intimité avec le Créateur, conjonction avec la pensée du Très Haut.

Cette symbiose métaphysique entre une langue et le Créateur des cieux et de la terre, que la langue française définit maladroitement comme « Dieu », est un fait scientifique et biblique que nous nous attelons à démontrer dans ce modeste ouvrage.

Informations complémentaires

ISBN ebook

9782407031108

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

Format livre

143 pages

ISBN livre

9782407012114

A propos de l'auteur : Melo Nzeyitu Josias

Melo Nzeyitu Josias

L’auteur doit sans doute à ses études littéraires d’avoir toujours été passionné par l’écriture. Ayant étudié le latin à l’école d’abord, en autodidacte par la suite, polyglotte et chercheur acharné en matière de linguistique, il a très tôt pris conscience, au travers de cette science, que l’histoire informelle de l’Afrique, celle défendue par des érudits tels que les professeurs Cheikh Anta Diop, Théophile Obenga et Ivan van Sertima, mérite d’être diffusée car porteuse d’une vision plus optimiste des perspectives de développement du continent africain. Humaniste et philanthrope, ses études supérieures en relations internationales réalisées en RDC (République démocratique du Congo) où ses parents d’origine angolaise ont émigré dans la première moitié du 20e siècle, puis sa carrière de près de 25 ans au sein des Nations Unies en général, et plus particulièrement au Siège de l’Unesco à Paris (1983-2006), constituent un garant de sa probité intellectuelle et de sa rigueur scientifique. Il est aussi l’auteur de deux autres ouvrages qui méritent d’être mentionnés, publiés en auto-édition, «Jésus l’Africain» et «Les racines bantoues du latin».