La Beauté et la Bonté

27,90

Nous vivons une époque qui fait naître de nombreuses contestations du fait des difficultés du présent et de l’angoisse que suscite un futur dans lequel sont pressenties des mutations très profondes de la société et du mode vie.  Face aux difficultés que l’on peut connaître dans la vie, La Beauté et la Bonté, en sachant les percevoir et les reconnaître, peuvent fournir un rééquilibre et apporter un réconfort. La perception qu’on a de ces deux notions est très personnelle et chacun a la sienne. Ce livre qui n’est qu’un témoignage n’a pas pour ambition de définir des canons de beauté, mais d’ouvrir la réflexion sur ces deux sujets qui peuvent être susceptibles d’aider à s’évader d’une vision parfois trop sombre. La grande majorité des illustrations fournies sont celles de l’auteur, non pas pour exalter son travail, mais par souci de respecter les droits de propriété des œuvres des artistes cités.

UGS : ND Catégories : , , Auteur : .

Extraits du livre

Si, dans la vie, on connaît des tracas, des soucis, des peines, des chagrins, des angoisses, des douleurs, des souffrances, en regardant autour de soi on peut retrouver la beauté, la beauté des choses, la beauté des paysages, la beauté des personnes et de la nature. Il faut donc garder la capacité d’émerveillement qu’ont les enfants dans leur fraîcheur naïve, car avoir le pouvoir de s’émerveiller prouve que l’on a aussi du cœur et, comme disaient Saint-Augustin: « Quand l’amour grandit en toi, la beauté fait de même. Car l’amour est la beauté de l’âme. », et la poétesse grecque Sapho : « Le beau qui est beau, n’est beau qu’autant qu’on le regarde, mais le beau qui est bon restera toujours beau. »

Informations complémentaires

Format livre

348 pages

ISBN livre

9782407024513

Version

Livre papier

A propos de l'auteur : Jean-Paul Gillyboeuf

Jean-Paul Gillyboeuf

L ‘auteur a fait une carrière d’ingénieur mais s’est toujours passionné pour l’art, l’histoire de l’art, la réflexion philosophique. Quand il était élève à l’école polytechnique, il illustrait le journal interne avec d’autres camarades, il a fait les affiches du bal Le Point Gamma et a reproduit avec toute une équipe La Place du Tertre dans une grande Salle de Judo. Il a pu s’adonner à sa passion, la peinture et le dessin, une fois qu’il a quitté son activité professionnelle. Avec un ami, Serge Raynal, il a illustré six brochures sur l’initiation à l’éducation citoyenne. Il préside un Salon annuel de peinture et de sculpture, et s’est engagé depuis des années dans le bénévolat.