J’aurais travaillé ? Moi ?

9,9920,90

Travailler.
(Insulte pour un Marseillais).
Issu du latin populaire tripaliare, il signifie « tourmenter, torturer avec le trepalium ».
En catholicie, au Moyen Âge, expier le péché originel.
Je ne trouve aucune définition qui me convienne pour ce mot.
J’y associe les notions de contrainte, pénibilité, obligation.
Trois notions que je perçois incompatibles avec vivre, s’épanouir, être heureux.
Vous pouvez donc bien penser que, en plein accord avec mes origines, je me suis efforcé de le fuir et pense y avoir assez bien réussi. Je vous souhaite la même chance.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Cette page est un hommage à mon grand-père, Émile Joseph Legrou. Il m’a transmis le plaisir de la tâche bien faite. Cet homme était l’antithèse des valeurs d’aujourd’hui, l’homme vrai qui ne se doit qu’à lui-même.

********

Les villes liées à mon origine, Marseille, Casatico, Carrare, Roubaix, Wattrelos, Leers-Nord, Mouscron.

Deux quarts italiens, le reste français et peut-être belge.

Français vous dis-je !

********

Leurs relations n’ont pas duré bien longtemps, de 1955, arrivée de papa à 1969, décès de grand-père. Ils s’estimaient beaucoup et se consolaient, grand-père de la mort de son fils, papa de la séparation d’avec ses enfants, en reportant leur affection sur nous trois, Émile, Michelle et moi. Et c’était réciproque.

Informations complémentaires

Format livre

437 pages

ISBN ebook

9782407043439

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407024445

A propos de l'auteur : Daniel Legrou

Daniel Legrou

S’il faut raconter ma vie (27 924 jours ce matin), quelques mots suffisent, une carrière incompréhensible, une vie heureuse, sereine, comblée, malgré deux années dans une pension ignoble. Mais, depuis quelques années, écorché vif, électron libre, ou en colère contre l’époque qui fonce dans le brouillard,  j’ai très peur pour l’avenir de ma descendance, particulièrement mes arrières petits-enfants, non annoncés pour l’instant.