Guide du Paris tragique & insolite du Moyen Âge à aujourd’hui

9,9921,90

L’envers de la ville lumière par l’inventaire des lieux maudits. de mémoire, de souffrance patibulaires, hantées ou des faits divers retentissants.

Après avoir longtemps exploré les sous-sols de la capitale dans leurs moindres recoins, l’auteur, historien de passion, traqueur de l’insolite, chasseur de fantômes, a refait surface, battu le pavé, ratissé avenues, places, ruelles, fouiner dans tous les arrondissements du Paris médiéval et contemporain pour en exhumer leurs secrets, retrouver les traces sanglantes des plus grands criminels. Les investigations de ce titi-parisien ont abouti au recensement de 263 lieux obscurs, patibulaires, maudits, mystérieux, hantés, sinistres, de mémoire ou marqués par des événements tragiques, tous minutieusement classés par arrondissement et localisés avec précision. 

Si le tableau brossé sans concessions par Philippe Laporte sur l’envers de Paris, la ville d’art et de culture, la ville de plaisir et de lumière, du luxe et de la mode, première destination touristique au monde, n’est pas le premier en son genre, il se démarque des précédents guides par la révélation de faits inédits ou rarement évoqués. Ainsi, saviez-vous que des trains nazis avaient été attaqués par des résistants, qu’un célèbre musée parisien possède des livres reliés en peau humaine, qu’il existe une succursale des Catacombes ignorée du public aux portes de Paris , qu’un pont dans le XIXe arrondissement est surnommé le « pont des suicidés » ?

L’auteur a rouvert les pages sombres de l’histoire parisienne passées à la trappe, comme cette annexe d’un camp nazi dans le XIIIe arrondissement, ou les cendres de plus d’une centaine de résistants mélangées avec du mâchefer utilisé comme couche de remblai pour la réfection des boulevards des Maréchaux dans les années 1950.

Tantôt macabres tantôt cocasses ou franchement drôlatiques, de nombreuses anecdotes dénichées dans les gazettes ou dans des fonds d’archives agrémentent et enrichissent la lecture de ce guide.

Âmes sensibles, ne pas s’abstenir !

Philippe Laporte s’est vu décerner le prix Haussmann 2002 pour l’ouvrage collectif Atlas du Paris souterrain (Editions Parigramme). Il est aussi l’auteur de L’Aqueduc Médicis, ses souterrains entre Rungis et le palais du Luxembourg, aux Editions OCRA, 1998.

 

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

D’autres femmes se retrouvaient emmurées sans leur consentement. En 1485, le roi Charles VIII, dit l’Affable, accorda la grâce de Renée de Vendomois, accusée d’avoir commandité le meurtre de son mari. Après avoir subi des tortures au point d’être estropiée, le Parlement la condamna « à demeurer perpétuellement recluse et murée au cimetière des Innocents, en une petite maison qui lui devait être faite… ».

 

Extrait de la page 132 :  Tragique Vendredi saint

…En ce Vendredi saint, plusieurs centaines de fidèles assistent à la messe des Vêpres ; la grande nef de l’église est comble. À 16 h 27, un bruit sourd retentit dans Paris. Un obus de 210 tiré « à l’aveuglette » vient d’atteindre l’édifice religieux, perforant la toiture et sectionnant le deuxième pilier nord. Une partie de la voûte s’effondre, semant panique et terreur. À l’heure du bilan, on compte 91 personnes tuées et au moins 90 blessés…

Extrait des pages 180 et 181 : Agonie dans les ténèbres

… Selon la légende, ce concierge de l’abbaye du Val-de-Grâce aurait commis l’imprudence, en 1793, de s’aventurer dans le dédale des carrières pour inspecter les profondes caves des Chartreux dans l’espoir d’y dénicher des bouteilles d’un élixir dont seuls les moines (avec les apothicaires) possédaient le secret de fabrication. Lorsque la lueur de sa chandelle s’évanouit, Philibert, plongé dans les ténèbres, désorienté, à bout de forces, tiraillé par la faim, finit par s’écrouler.

 

Extrait de la page 377 : Dévorée par les rats

… c’est une vision d’horreur. Jeanne Deck est étendue sur son lit, aux trois quarts dévorée par ses « pensionnaires ». Les jambes, le bassin, la tête sont réduits à l’état de squelette, les os impeccablement « nettoyés », seule la poitrine a été épargnée par les mammifères rongeurs.

 

Extrait de la page 380 : Les charniers de la gestapo

… « À Paris, révèle un ancien résistant, lorsque vous marchez boulevard des Maréchaux, sachez qu’un nombre inévaluable de corps gisent sous vos pieds, réduits à l’état de cendre de mâchefer. »

Extrait de la page 398 : Docteur Satan

Un banal parking d’immeubles. C’est tout ce qu’il reste de la maison du docteur Marcel Petiot, véritable temple de l’horreur où périrent au moins vingt-six personnes pendant l’occupation allemande.

Informations complémentaires

Format livre

523 pages

ISBN ebook

9782407035472

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407016488

A propos de l'auteur : Philippe Laporte

Philippe Laporte

Très tôt, L’auteur s’est découvert une passion pour le Paris insolite, en particulier souterrain. Anciennes carrières, Catacombes, métro, égouts, aqueducs, cryptes, n’ont pas de secrets pour ce titi parisien. En 1998, il explore le plus long monument souterrain de France, l’aqueduc Médicis, et lui consacre une étude approfondie (Editions OCRA). En 2002, il se voit décerner le prix Haussmann 2002 pour l’ouvrage collectif L’Atlas du Paris souterrain (Parigramme).