Etrange destin des personnages torturés

7,9918,90

J’écris ce récit dix ans après les faits pour partager avec vous les événements qui se sont déroulés réellement dans la ville de Lubumbashi et qui nous ont semblé invraisemblables, à madame et moi-même, tant leur gravité et leur enchaînement ont relevé du caractère surnaturel, alors que nous avons vécu avec des êtres humains bien en chair. Et pour cause, leurs caractères mystiques ne faisaient aucun doute, mais c’est à vous de l’apprécier.

 

Vous avez déjà lu, je l’espère, la nouvelle, « Panne sèche » dans mon deuxième recueil de nouvelles intitulé Les dents de la mort. Il s’agit d’une histoire vraie qui s’est déroulée dans la ville de Mbuji-Mayi au centre du pays, et qui a mis en scène « une sorcière » congolaise. Celle-ci, à court de « carburant », a fait un atterrissage forcé dans ma parcelle. J’étais en France en congrès de pédiatrie et n’ai donc pas assisté à un phénomène aussi rocambolesque que mystérieux. Seule mon épouse a assisté à cet incroyable « atterrissage ».

Ce que je raconte aujourd’hui s’est déroulé dans la ville de Lubumbashi à l’extrême-sud du pays et a concerné une Camerounaise et son mari venu travailler dans une grande entreprise internationale. Mon épouse étant en voyage en Afrique du Sud, c’est moi qui étais concerné par une histoire encore plus fantastique.

Vous avez peut-être vécu des événements semblables et peut-être plus dramatiques, mais vous n’avez pas eu le temps de les analyser, le courage de les écrire ou simplement vous n’avez pas cru à l’éventualité de leur survenue tant ils dépassaient l’entendement humain.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

  • La réalité est l’ensemble de peines et malheurs qui assaillent l’homme et non la somme d’événements heureux qu’il traverse quelle que soit leur intensité.
  • L’homme a plus conscience de la réalité lorsqu’il se trouve en face de la souffrance morale ou physique.
  • C’est un fait accompli que constate un amoureux fou devant le départ apparemment sans raison de sa bien-aimée qui le quitte.

 

  • Qui a osé dire que le meilleur ami de la femme c’était le serpent ? Il n’y a qu’à regarder les qualités du serpent pour comprendre que ce qui se ressemble s’assemble. Ce n’est pas parce que la femme a trompé l’homme avec le serpent que l’innocence de l’homme est prouvée.
  • C’est un être qui peut satisfaire le sexe opposé avec la queue ou la langue.
  • Sans le venin du serpent, l’homme ne peut se rendre compte du danger que représente une femme.

Informations complémentaires

Format livre

208 pages

ISBN ebook

9782407041619

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407022625

A propos de l'auteur : Stanis Wembonyama Okitotsho

Stanis Wembonyama Okitotsho

Après ses études en France à l’université de Picardie Jules-Verne, Stanis Wembonyama, Okitotsho est rentré en Afrique pour servir et former dans un pays qui manquait cruellement de médecins spécialistes pour soigner les enfants. Il a affronté des problèmes aussi graves que la pauvreté, les violences, les coutumes, l’ignorance, l’insalubrité qui sont les causes principales des maladies et de la mortalité infantile. Il s’est employé à en comprendre les motivations et s’est engagé dans la lutte contre ces fléaux qui atteignent les enfants dans leur développement psychique, les exposant à des inadaptations dans leurs milieux et au développement des ambitions souvent démesurées. Ils sont perméables aux influences et exemples néfastes. Leur finalité est de « devenir grand » dans la vie. Il a payé de sa personne pour avoir touché aux non-dits qui constituent la trame dans laquelle se déroule le drame de l’enfant africain.