Embrouilles à Constantinople

9,99

À Macao, un homme en contact avec un agent des services secrets anglais est assassiné. Peu après, l’attaché militaire de l’ambassade du Royaume-Uni à Constantinople, le capitaine Edward Prettwood, est enlevé par des Asiatiques.
La piste des ravisseurs est retrouvée et l’officier anglais délivré.
Parallèlement, au sein du Britannia Royal Naval College, à Dartmouth, un élève-officier, Oliver Crofton, est prévenu que des menaces pèsent sur un de ses camarades, Vassili Menchikov, suite à son nom retrouvé chez les ravisseurs du capitaine Prettwood. Deux de ses condisciples et lui-même sont chargés d’une protection discrète.
Des agents anglais et des sympathisants kemalistes, grimés, font croire que la triade opérant à Macao, les « Fils du Ciel », a réussi un nouvel enlèvement de l’officier britannique. Le capitaine Prettwood, prisonnier d’une unité militaire bolchevique, est embarqué à bord d’un cargo faisant route vers Sébastopol. À l’aide d’un soldat, Fédor Krakovski, ils parviennent à s’échapper, déguisés en belles-de-nuit et à rejoindre Constantinople puis le Royaume-Uni.
La triade, pensant s’emparer de Vassili, a enlevé par erreur son ami Pavel. Un jeune tsigane Tiago, ami dévoué des cinq élèves-officiers et Vassili parviennent à suivre les ravisseurs et à délivrer Pavel. Les autres garçons leur viennent en aide, mais sont poursuivis puis finalement secourus par la police britannique.
Cette histoire fourmillant de rebondissements commence à Londres, quelque temps après l’ouvrage précédent résumé, alors que le responsable du département extérieur du SIS et son plus proche collaborateur sont réunis.

UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

— Sergent, est-ce que vous savez pourquoi je suis convoqué chez le commandant de l’école ? Ce n’est pas très habituel.

— Aucune idée, répond le jeune sous-officier qui doit être à peine plus âgé que le cadet de la marine. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’un galonné est arrivé ce matin de Londres et qu’il s’est enfermé plus d’une heure avec le patron dans son bureau.

— Un officier ? questionne Crofton.

— Oui, un commandeur de la marine.

Les deux jeunes gens parviennent dans l’antichambre du bureau du commandant de l’école et qui sert également de secrétariat. Le sergent heurte à la porte.

— Entrez, crie la voix bien connue du commodore Wright.

Le sous-officier ouvre la porte, s’efface pour laisser pénétrer le cadet de la marine royale et referme celle-ci derrière lui.

Un peu intimidé, Crofton se met au garde-à-vous et attend.

Page 100 l.26 à p. 101 l.9

Informations complémentaires

Format livre

308 pages

ISBN ebook

9782407045679

Version

Ebook téléchargeable

A propos de l'auteur : Daniel Bornoz

Daniel Bornoz

L’auteur est un ancien enseignant généraliste, licencié en Lettres et Sciences humaines et titulaire d’un récent doctorat ès Sciences humaines et sociales, obtenu après un parcours scolaire atypique. Depuis très longtemps intéressé par l’histoire et féru de pédagogie, il a écrit ses premiers romans à l’âge de seize ans avant de laisser tomber la plume, mais toujours avec, au plus profond de lui-même, un désir brûlant d’écriture. Il apprécie la musique, surtout classique, la lecture et la randonnée. Fidèle en amitié, il déteste les séparations. Il aime les perches au beurre, les filets mignons aux morilles et la mayonnaise ! Mis au défi d’écrire un roman par un des professeurs de l’établissement où il s’occupe de simulation à des fins pédagogiques, il s’est passionné pour la période liée à la chute de l’Empire russe, ainsi qu’au chaos et aux massacres qui ont suivi cette période tragique. De là, la rédaction de son premier roman Il faut sauver Dimitri, suivi du présent ouvrage, qui reprend une grande partie des personnages connus.