De l’ombre à la lumière

7,9917,90

En 1683, Don Carlos, Grand d’Espagne, est victime de complots fomentés par Ricardo, ancien compagnon d’armes. Fuyant son pays pour soustraire sa petite-fille à une vengeance meurtrière, il se rend chez John Leister, un Anglais installé en Irlande. Adversaires, un hasard improbable les avait mis en présence et soudé leur amitié. Carlos lui confie Inès-Maria et repart pour l’Espagne dans l’espoir de retrouver son petit-fils, laissé chez sa nourrice.

Années d’errance, le destin s’acharne à séparer Carlos de ses petits-enfants qu’il retrouvera au seuil de la vieillesse après des recherches sans cesse contrariées par la main machiavélique de Ricardo.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Page 7 : La frêle « Felouque » tangue toutes voiles gonflées, malmenée par la tempête qui fait rage. Les marins luttent en un combat inégal… Sur le pont, un vieil homme agrippé à un cordage regarde les flots déferlants. Il redoute le moment où il saura…

 

Page 128 : La jeune femme refusait le sommeil pour vivre pleinement ces instants magiques, où son époux assoupi la gardait serrée contre lui. Elle aurait voulu suspendre la marche du temps pour l’éternité.

 

Page 122 : Un nuage strie les rayons du Soleil ; le vent répond plus fort maintenant à l’écho des vagues… Son regard se perd sur un endroit jadis familier… le riant décor de son enfance n’est plus, il est devenu champ de ruines. Des arbres du verger émergent quelques pousses chétives, le parc dévasté semble sorti des flammes de l’enfer. Du manoir ne subsistent que des pierres calcinées parmi lesquelles même les herbes sauvages n’osent s’enrouler.

Informations complémentaires

Format livre

185 pages

ISBN ebook

9782407038619

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407019625

A propos de l'auteur : Madeleine Helbert

Madeleine Helbert

Musicienne, auteure de livrets musicaux, sa passion pour la lecture a alimenté son goût pour l’écriture. Alors qu’elle se penchait sur la rédaction d’un roman, un autre s’est imposé. L’image d’un roi d’Irlande usurpait l’espace, se superposant aux personnages déjà conçus, tandis qu’une intrigue s’insinuait autour d’Erlina, Inès-Maria, Ricardo le félon, Carlos, persécuté, opiniâtre. Abandonnant toute résistance, elle se mit en recherche d’un contexte historique conciliable entre l’Irlande et l’Espagne ; dès lors, l’écriture se fit d’un seul jet. Le roman initialement pressenti laisse enfin s’épanouir les mots délivrés des fantômes irlandais et espagnols, peuplant dorénavant De l’ombre à la lumière.