Critique de la Raison Associative

7,99

L’être humain est-il réellement un animal social désintéressé et doué d’empathie inconditionnelle ? Répondre aujourd’hui à cette question par l’affirmative ne reviendrait-il pas à se voiler la face et ignorer de concert les narcissismes, tant individuels que communautaires, sans cesse croissants avec l’avènement de l’anthropocène?

« Critique de la raison associative » est un recueil de nouvelles qui révèlent, à travers le prisme des sciences de la nature, les arcanes éthologiques que Sapiens dissimule derrière la vie associative dans divers contextes sociétaux. Un dernier conseil de lecture : si vous ne vous sentez pas capable de supporter le reflet, évitez de regarder dans le miroir.

Effacer

Extraits du livre

Bruce inspecte en détail le matériel cycliste du mythomane présumé à la recherche du moindre signe de dopage mécanique. En l’absence de tout indice de tricherie avérée, Bruce se plonge dans un mutisme dubitatif qui semble exprimer : « Mais bon sang, Dieu ne roule pourtant pas à vélo ! » ; paraphrase d’un aphorisme dont l’auteur, un certain Albert Einstein, est le génial homme de science en qui Bruce croit reconnaître le brillant inventeur de la télécommande pour télévision Blaupunkt et des saucisses cocktail Knackers à base de cartilages de porc. En vérité je vous le dis : Dieu est nettement moins inactif qu’il ne souhaite le laisser supposer… Zeus roule souvent seul, en cachette, bien à l’abri des regards inquisiteurs de ses potes de l’Olympe !

Informations complémentaires

ISBN ebook

9782407041596

Format livre

170 pages

Version

Ebook téléchargeable

A propos de l'auteur : Denis Pierret

Denis Pierret

Denis est un anti-corporatiste existentiellement obstiné. Après ses classes universitaires, il se met au service de grands noms du secteur financier. En état d’apnée professionnelle, il reprend régulièrement son souffle grâce aux voyages immersifs dans le monde anglo-saxon, aux apprentissages des différents arts culinaires, ainsi qu’à la pratique sportive. L’accident de décompression intervient début 2019 lorsque Denis traverse une crise ontologique qui met au jour ses pulsions auto-immunes. Il exorcise depuis lors ses démons intimes au travers d’un travail d’écriture entamé lors d’une retraite au monastère de l’Abbaye d’Orval, et prend le large littéraire en février 2020 avec la publication de « Traité d’anthropologie bancaire ». Depuis lors, Denis tient ses distances avec le secteur bancaire et a repris le cap de l’université.