Comme dans un rêve

9,9922,90

Dans ce livre j’ai voulu raconter les moments forts de ma vie pour laisser une trace à mes enfants, mes petits-enfants et mes arrière-petits-enfants. Je voudrais que mes lecteurs se retrouvent dans mes écrits. Les jeunes pourront méditer sur ce qu’était la vie voici plus de cinquante ans dans nos campagnes et nos villes, avec hélas le conflit de 39-45, pour les plus âgés, beaucoup se reconnaîtront pour avoir vécu ces années dans la joie et le bonheur, mais aussi dans la douleur, l’angoisse et la peur. Ce sont tous ces souvenirs que je souhaite partager avec mes lecteurs. Quatre-vingt-six ans d’une vie laissent dans nos cœurs des souvenirs indélébiles que mes lecteurs découvriront au fil des pages.

UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

  • Ne vous approchez pas du bord  ! Regardez comme l’eau bouillonne ! Même les péniches ont du mal à remonter le courant. Vous savez, moi aussi, lorsque j’étais petite, je venais avec ma maman, votre grand-mère, me promener sur les bords de la rivière. En ce temps-là, les péniches étaient tirées par des chevaux, il en existe encore. Allons, nous arrivons au barrage.

*****************

  Dehors, rien n’a changé : le café de la Gare, juste en face, est intact (c’est là que Maman, jeune fille, a travaillé), un peu plus loin, au coin, l’hôtel de Flandres également ; en face du pont, de l’autre côté de la rivière, un immeuble est écroulé. Nous partons vers Venette. Sur la droite, des ruines encore fumantes nous obligent à changer de trottoir. De l’autre côté de la route, face à cet amas de pierres et de bois roussi, je reste pétrifié : un cheval allongé, mort sans doute.

Informations complémentaires

Format livre

668 pages

ISBN ebook

9782407042807

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407023813

A propos de l'auteur : Marcel Mansart

Marcel Mansart

Né le 4 avril 1934 à Venette, un village de l’Oise près de Compiègne, Marcel va vivre avec ses parents chez ses grands-parents une partie de sa jeunesse avec en toile de fond l’approche du conflit de 39-45. Puis c’est la guerre, l’exode au milieu d’un différend familial entre son père et sa mère qui le laisse avec son frère aîné, seul dans un camion en direction du sud de la France. Après six mois passés dans un orphelinat, c’est le retour sur Paris et la reprise de l’école. Après la libération, avec l’aide de la Croix-Rouge, Marcel passe les grandes vacances scolaires dans une ferme auvergnate, il participe aux travaux de fenaison, à la moisson, mais surtout il devient berger en gardant vaches ou moutons, une expérience qui se reproduira quatre années durant. Les études ne sont pas sa tasse de thé, aussi à 16 ans il entre dans le monde du travail et se forme en tant que préparateur en pharmacie industrielle, il fait en même temps la connaissance de la vie et rencontre une femme qui va lui apprendre l’amour. Puis c’est le moment de partir pour l’Algérie faire son service militaire, vingt-sept mois au cours desquels il rencontre celle qui deviendra son épouse.