Cité de Transit – Vivre en Banlieue

Array
(
    [0] => Array
        (
            [attributes] => Array
                (
                    [attribute_pa_version] => livre-papier
                )

            [availability_html] => 
            [backorders_allowed] => 
            [dimensions] => Array
                (
                    [length] => 
                    [width] => 
                    [height] => 
                )

            [dimensions_html] => ND
            [display_price] => 20.9
            [display_regular_price] => 20.9
            [image] => Array
                (
                    [title] => 9782407011032_1_75
                    [caption] => 
                    [url] => https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75.jpg
                    [alt] => 
                    [src] => https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75.jpg
                    [srcset] => https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75.jpg 439w, https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75-203x300.jpg 203w, https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75-300x444.jpg 300w
                    [sizes] => (max-width: 439px) 100vw, 439px
                    [full_src] => https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75.jpg
                    [full_src_w] => 439
                    [full_src_h] => 649
                    [gallery_thumbnail_src] => https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75-100x100.jpg
                    [gallery_thumbnail_src_w] => 100
                    [gallery_thumbnail_src_h] => 100
                    [thumb_src] => https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75-449x622.jpg
                    [thumb_src_w] => 449
                    [thumb_src_h] => 622
                    [src_w] => 439
                    [src_h] => 649
                )

            [image_id] => 6748
            [is_downloadable] => 
            [is_in_stock] => 1
            [is_purchasable] => 1
            [is_sold_individually] => no
            [is_virtual] => 
            [max_qty] => 
            [min_qty] => 1
            [price_html] => 20,90
            [sku] => 
            [variation_description] => 
            [variation_id] => 6954
            [variation_is_active] => 1
            [variation_is_visible] => 1
            [weight] => 
            [weight_html] => ND
        )

    [1] => Array
        (
            [attributes] => Array
                (
                    [attribute_pa_version] => ebook-telechargeable
                )

            [availability_html] => 
            [backorders_allowed] => 
            [dimensions] => Array
                (
                    [length] => 
                    [width] => 
                    [height] => 
                )

            [dimensions_html] => ND
            [display_price] => 9.99
            [display_regular_price] => 9.99
            [image] => Array
                (
                    [title] => 9782407011032_1_75
                    [caption] => 
                    [url] => https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75.jpg
                    [alt] => 
                    [src] => https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75.jpg
                    [srcset] => https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75.jpg 439w, https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75-203x300.jpg 203w, https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75-300x444.jpg 300w
                    [sizes] => (max-width: 439px) 100vw, 439px
                    [full_src] => https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75.jpg
                    [full_src_w] => 439
                    [full_src_h] => 649
                    [gallery_thumbnail_src] => https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75-100x100.jpg
                    [gallery_thumbnail_src_w] => 100
                    [gallery_thumbnail_src_h] => 100
                    [thumb_src] => https://www.editions-saint-honore.com/wp-content/uploads/2018/08/9782407011032_1_75-449x622.jpg
                    [thumb_src_w] => 449
                    [thumb_src_h] => 622
                    [src_w] => 439
                    [src_h] => 649
                )

            [image_id] => 6748
            [is_downloadable] => 1
            [is_in_stock] => 1
            [is_purchasable] => 1
            [is_sold_individually] => no
            [is_virtual] => 1
            [max_qty] => 
            [min_qty] => 1
            [price_html] => 9,99
            [sku] => 
            [variation_description] => 
            [variation_id] => 6752
            [variation_is_active] => 1
            [variation_is_visible] => 1
            [weight] => 
            [weight_html] => ND
        )

)

Livre Broché : 20,90

Après dix ans passés dans le bidonville de Nanterre, à 17 ans, Brahim BENAÏCHA était heureux de quitter cette cité lacustre en juillet 1970, pour une Cité de Transit en Banlieue. Il était convaincu qu’il allait enfin accéder à la civilisation. Et pouvoir ainsi conjuguer le temps au présent. Hélas, dure réalité, une cité de transit est une véritable camisole de force sociale et administrative, à la marge du droit républicain. Une cité de transit n’est, en réalité, qu’un relent de la République coloniale. C’est un camp de concentration destiné à « civiliser » les immigrés, en attendant qu’ils puissent, un jour, prétendre à un appartement. C’est ainsi, que l’auteur raconte la vie dans la cité de transit à Ivry-sur-Seine, au sud de Paris. Et, c’est au cours de ces cinq années, qu’il a dû se battre sur le plan familial, social, scolaire et sportif, pour exister et se réaliser dans les études et le sport dans la pratique du judo. Et ce, grâce à sa pugnacité, à l’éducation de ses parents et à l’enseignement de ses professeurs de l’école laïque et d’un grand Maître des arts martiaux. Toujours dans le respect des règles et des lois, au point de revendiquer le statut de Gaulois musulman. Malgré l’environnement hostile et le statut des habitants des cités de transit, et tout particulièrement celui des travailleurs algériens « d’occupants sans titre logés à titre précaire provisoire et momentané. »

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Page 70 (lignes 14 à 21)

Mon retour vers le futur est terrible. Depuis mon âge, mon instruction et de par mon expérience professionnelle, je lis les documents. Mes mains tremblent, je n’en crois pas mes yeux. La France est tombée sur la tête. La fille aînée de l’Église, la mère des droits de l’homme. La mère de ses trois filles : Liberté, Égalité et Fraternité. Elle n’a pas trouvé mieux que d’organiser en toute légalité des zones de non-droit, sous l’autorité de l’arbitraire et des préfets : les cités de transit.

Page 345 (lignes 21 à 27)

Le 18 juin 1975, l’après-midi, l’intervention de l’armada

Il est 15h30, lorsque trois véhicules des forces de l’ordre viennent se garer, avec fracas, devant la cité de transit Cetrafa. Il y a un car de police, une 4L de la gendarmerie et une voiture banalisée. Toute cette armada est pour nous. Pour l’assaut final. L’escalier est investi par une dizaine de personnes.

Pages 355 et 356 (lignes 30 à 37)

Et dire que je prépare le DECS, diplôme d’études comptables supérieures, pour devenir expert-comptable. Quelle blague ! C’est le grand écart dans ma tête. Quel paradoxe de la vie ! Je n’en reviens pas ! J’ai le sentiment de vivre à plusieurs époques de l’histoire de France. Dans ces conditions, comment je pourrais me construire sereinement, dans cette société qui me tient à distance ? Où es-tu support socioculturel ? Que de questions envahissent mon esprit.

Page 356 (lignes18 à 22)

À la fin du mois de juin, je téléphone à la Logirep, pour m’assurer des dernières actions des uns et des autres. À ma grande surprise, la Dame de Fer m’affirme que l’appartement sera à notre disposition le 1er août et que d’ici là, les travaux seront terminés. Nous voilà rassurés.

Page 367 (lignes 18 à 24)

Mais où sont les droits de l’homme et du citoyen ?

La République a réussi à nous expulser de la cité de transit, en application de ce règlement intérieur inique qui ferait rougir de honte les vrais universalistes de France. Une fois de plus, nous avons le sentiment d’être déracinés. Nous avons du mal à nous y retrouver dans cet appartement. Nous sommes perturbés. Tout est à recommencer une nouvelle fois.

Page 368 (lignes 1 à 7)

Alors que je m’entête à devenir civilisé et instruit, par tous les moyens, je ressens un profond malaise. Étrangement, il semblerait que l’on soit toujours au temps des colonies et des indigènes. Ah ! Quand je pense à Alexis de Tocqueville, il y a de quoi être schizophrène. Le philosophe du double langage, de la double pensée et des deux poids, deux mesures ! J’ai presque la nausée : Liberté-Égalité-Fraternité.

Informations complémentaires

ISBN ebook

9782407030026

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

Format livre

416 pages

ISBN livre

9782407011032

A propos de l'auteur : Brahim Benaicha

Brahim Benaicha

Brahim BENAÏCHA est né dans l’oasis de Guémar en 1952, au Sahara, dans le Souf, région au sud-est Algérien. Il devait être chaudronnier. Le destin en a décidé autrement. Professeur de judo, il crée en 1982, son cabinet d’Expertise Comptable. En 1992, il publie son livre «Vivre au Paradis, d’une oasis à un bidonville», chez Desclée de Brouwer, qui est adapté au cinéma en 1999. Ce livre témoigne sur une page de l’immigration de 1960 à 1970. Ni analyse, ni présentation d’un modèle. Brahim Benaïcha n’est pas un écrivain. Il serait plutôt conteur. Il est marqué par le désert et le bidonville de Nanterre où il a vécu durant dix ans. En 2014, il publie «Vent de Sable sur le Phénix», récit de son expérience professionnelle hors du commun dans une affaire d’État. «Cité de Transit, Vivre en Banlieue», Brahim Benaïcha est confronté à la dure réalité d’une cité de transit de 1970 à 1975. C’est pourquoi, il lui a paru tout naturel d’en témoigner. Sa pugnacité démontre qu’il est possible, au-delà des obstacles et des origines, de s’intégrer dans la société française dans le respect des lois républicaines. Il se définit comme un Gaulois musulman en raison de son vécu dans une «cité lacustre» dans le bidonville de Nanterre.