Bienvenue à NoLita

7,9917,90

Ce premier roman, à l’écriture fluide et rapide est teinté de culture ukrainienne, de rêve américain et d’immigration. Il relate le parcours de trois jeunes filles aux caractères bien trempés, qui ne laisseront rien détruire leur lien. Ni rencontre amoureuse ni parcours de vie n’entacheront leur amitié.
Viktoriya Smith, la narratrice, est la fille d’un père américain et d’une mère immigrante ukrainienne. À l’aube de ses vingt-quatre ans, elle a un ultimatum : quitter le domicile familial et voler de ses propres ailes. Elle décrochera alors son premier emploi : vendeuse au Winter, où elle apprendra les rudiments du métier. Puis, elle ira s’installer chez sa meilleure amie, Anna Ivanova, dans le quartier de NoLita.
Entre les vacances d’été à Cape Cod, les célébrations traditionnelles et le mode rapide de la Grande Pomme, elles chercheront découvrir leurs véritables désirs d’avenir, en harmonie avec leur personnalité.

Bienvenue à NoLita est le tome I.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

J’ai rencontré Anna à l’âge de huit ans, à l’école ukrainienne. Tous les samedis matin, de mes huit à mes seize ans, ma mère a insisté pour que j’apprenne la langue et la culture ukrainienne. Alors elle m’a inscrite à la School of Ukrainian Studies. Nous mettions trente minutes tous les samedis à traverser la moitié de l’Île de Manhattan, en longeant Central Park, pour nous rendre au East Village. Ma mère m’abandonnait à l’école et allait lire dans un café à côté, ou alors elle venait avec mon père et ils allaient bruncher dans un restaurant du quartier, pendant que je me tapais deux heures de cours de langue ukrainienne. Après, ils passaient me prendre, et nous pratiquions encore trente minutes les acquis du cours sur le chemin du retour vers la maison. Tous les premiers septembres, j’avais le droit au traditionnel échange de connaissances, ou comme ils l’appellent là-bas : le Jour de la Connaissance. Cette tradition existe depuis l’époque soviétique et ma mère ayant fait toutes ses études en Ukraine, voulait me l’inculquer. Pour préparer la reprise de l’année scolaire, elle me donnait un cours et je devais ensuite lui faire un exposé des choses que j’avais apprises de mon côté. Ce jour marquait pour moi la fin des vacances. Comment se remettre dans le bain ? Faire un exposé ultra-scolaire pour maman. Super, l’ambiance estivale ! Bien que cela ne me plaisait pas à l’époque, j’en suis maintenant très fière. Et puis, j’ai appris des tas de choses intéressantes sur ma langue et ma culture. Par exemple, que la langue ukrainienne partage un certain vocabulaire avec les langues des pays slaves voisins, comme l’ancien biélorusse, le polonais, le russe et le slovaque. Et, j’ai aussi appris qu’elle trouve ses origines dans l’ancienne langue slave orientale au début de l’ère médiévale en Kievan Rus. Je n’ai jamais été très douée en histoire, retenir des dates n’est pas ma force, mais j’apprécie particulièrement mes cours sur l’Ukraine et l’Union soviétique. Je n’y suis jamais allée, mais je rêve un jour de m’y rendre pour visiter tous les endroits où ma mère a vécu : l’Université où elle a étudié, le quartier où elle a grandi, les endroits qu’elle fréquentait étant adolescente…

Informations complémentaires

Format livre

196 pages

ISBN ebook

9782407038763

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407019779

A propos de l'auteur : Lysiane Dusablon

Lysiane Dusablon

Lysiane est une écrivaine québécoise, née à Montréal. Après cinq ans dans l’industrie de la mode, elle poursuivra des études en communication à l’Université Paris II puis reviendra au Québec pour travailler au sein d’une grande maison d’édition, où elle apprendra les ficelles du métier. Ayant vécu au Canada, en Suède puis en France, à Paris et en Bretagne, c’est finalement au vert, dans le calme de la campagne Normande, qu’elle s’installe définitivement. Bienvenue à NoLita est son premier roman.