Au-delà du mur du cœur

7,9918,90

Ce roman s’inscrit modestement dans la tradition humaniste. Il concourt à interroger le lecteur sur le sens de la vie, la condition humaine, voire sur Dieu et les dieux.

 

À travers les yeux d’un jeune homme, l’auteur invite le lecteur à une pérégrination à la redécouverte de son monde, à jeter un regard acéré et quelquefois amusé sur sa société et ses totems. Cette fiction se déroule en 1990, en grande partie dans Paris et sa proche banlieue. Elle met en scène une histoire romantique entre un jeune homme originaire de la Martinique et une jeune femme originaire de Lille. Les sentiments amoureux des protagonistes pâtissent de leur éloignement, à l’instar des nombreuses tentations qui gravitent autour du jeune homme.

Dans ce roman, une place importante est laissée aux idées, à la nature, comme à la vie en société, notamment celle des gens ordinaires, particulièrement « les plus démunis ». Ces gens dits « Sans dent » pour certains ou pour d’autres « Qui ne sont rien », servent de fil conducteur au récit, que l’auteur conclut avec un poème sur la société, laquelle engendre un noumène, à partir des miasmes humains.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Page 4 : C’était un paysage de désert urbain, où les vies dénaturées telle la végétation et massées dans des maisons châteaux de cartes, semblaient branler dangereusement dans les airs.

Devant cette vision de son virtuel avenir, le jeune homme s’enfonça en réflexe davantage dans son col de veste. Et puis, il eut tout d’un coup cette vision : il a vu le château s’ébranler et sa plèbe – des prolétaires, des laissés pour compte – déferler sur la ville, réclamant à feu et à cri qu’on lui donne son bourreau.

Page 46 : Guy en l’entendant était à la fois ravi et nerveux. Cela faisait un mois et demi environ qu’ils s’étaient perdus de vue. Il ne l’avait pas appelée depuis leurs émouvants aurevoirs et elle non plus. Il avait depuis souvent pensé à elle et gardait de leur histoire un merveilleux souvenir. Et, maintenant, il avait suffi qu’il rencontre une fille qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau, pour que sa présence lui devienne indispensable. Ne serait-ce que par la voix !

Page 94 : Tantôt, Elisa lui disait, entre deux gémissements, qu’il avait préféré le pervertissement et un avant-goût du paradis, maintenant sur la terre, au lieu de la promesse d’une vie de félicité, dans l’au-delà, pour l’éternité.

Page 159 : Enfin, il avait compris. Le monstre sociétal était tapi à l’ombre de l’humain, il avait toujours été là ! Peut-être avait-il pris naissance au sein de la caverne primitive et avait évolué dans le sillage des hommes en même temps que sa société. Il était devenu un démiurge. Il détendait ses artères aujourd’hui dans la rue, comme dans le RER, dans le métro, dans nos maisons…, au milieu de nos vies, nourrissant ses entrailles d’existences humaines et l’homme savant fou ignorait que son invention a pris vie. Il a créé un monde inexorable, nourri avec la quiddité des hommes, de ses bêtises comme son intelligence ; il est partout, un noumène capable de phagocyter ou de transcender le réel.

Informations complémentaires

Format livre

214 pages

ISBN ebook

9782407038695

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407019700

A propos de l'auteur : Jean-Luc Magui

Jean-Luc Magui

MAGUI Jean-Luc est né en 1966. Il est originaire du Vauclin, une petite commune littorale de la Martinique, située entre mer et montagne. Il est passionné par la littérature classique et romantique. Il apprécie beaucoup les romans champêtres et avoue avoir une grande admiration pour les écrivains humanistes du siècle des Lumières. Son projet littéraire s’imprègne de ces univers.