Adhomo -Tome 15 – “Mes boulots 1983-1988” Sous les rues de Paris- mon homosexualité dans la société

9,9919,90

Après une vie d’insouciance, de débridement, de difficultés, de dangers, vient le moment de s’intégrer pour en être accepté.
Le difficile apprentissage de la famille.
Les interdits que je m’autorise.
Un nouvel inconnu qui s’ouvre à moi.
L’appréhension de l’erreur sociétale.
La découverte de l’erreur familiale.
Continuer malgré tout, trop tard pour revenir en arrière.
D’autres galères à venir, pires que celles passées.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Auteur : .

Extraits du livre

Donc ce gars, que je savais syndicaliste, je lui expose mes désirs ; déjà d’entrée il est assez négatif sur l’entreprise, ce qui me surprend d’autant qu’il me dit y être rentré très jeune, dès sa sortie du lycée en fait, et qu’il connait très bien la RATP et son fonctionnement, je n’en doute pas un seul instant sauf que le problème c’est qu’il ne connait que ça, c’est un peu court pour faire des comparaisons et surtout pour juger du travail des autres dans d’autres domaines. [page 44]

Donc en roulant je discute avec Damien, il détecte que je suis très content de le voir et il me dit « ça va beau gosse ? » J’avais déjà oublié qu’il m’appelait beau gosse, je le félicite pour sa tenue vestimentaire, il est sapé « royal » dans des fringues de prix, il a laissé pousser ses cheveux, ça me ramène à mes dix-sept ans, donc son âge actuel, quand j’ai commencé à Pigalle, j’avais moi aussi une tignasse à faire pâlir Dalida ; ceux de Damien, ce jour, lui tombent largement sur les épaules, il est devenu un beau jeune homme et il ne faudrait pas grand-chose pour qu’il me fasse de l’effet, ne m’a-t-il pas dit début 1983 que quand il aurait dix-huit ans il viendrait me draguer ! [page 87]

En fait j’ai la meilleure place dans ces rames, seul dans ma cabine je ne suis pas pressurisé par la foule mais par contre je subis les nuisances olfactives, parce que l’amalgame des humains ça dégage des odeurs parfois difficiles à soutenir ; le matin ce sont surtout des eaux de toilette mélangées à la crasse de quelques-uns ou/et de quelques-unes, là est le problème, les gens qui se lavent ne sentent rien, peut-être la savonnette et l’eau de toilette, par contre de ceux et celles qui ne se lavent pas ils compensent par ces parfums à bas prix qui embaument généreusement autour d’eux, une bonne eau de toilette discrète sur un corps propre c’est agréable, quand il y en a trop ça sature et quand c’est pour camoufler les odeurs de crasse c’est l’insupportable apothéose. [page 132]

C’est aussi sur cette ligne que j’ai fait la connaissance d’un jeune homme très maniéré avec lequel j’ai sympathisé avant d’aller plus loin, c’est à la station « Saint-Germain-des-Prés » voie 2 que je l’ai remarqué la première fois, en fait il prend cette rame presque tous les jours de la semaine mais ayant des horaires décalés je ne le voyais qu’une semaine sur quatre, un gars de 26 ans, grand, mince, pas forcément beau comme un modèle de défilé de mode mais d’un visage agréable et toujours le sourire, ce qui a attiré mon attention c’est la façon dont il me regarde à chaque fois quand je fais mon service aux portes, ce qui est dans ce cas de figure un avantage par rapport aux inconvénients sur lesquels je reviendrais. [page 157]

Plutôt surpris que je sois marié avec des gosses alors que je lui ai révélé mes excès homosexuels passés il me dit « vous avez déjà consulté en psychiatrie ? » Consulter qui, connard, mes géniteurs ? Le Curé ? Un marabout ? La fée Marjolaine ? Le père Noël ? Hein ! Qui peut juger de ce que je suis et de ce que je ressens, je viens pour me faire ôter un petit kyste sur la bite par une petite incision chirurgicale et on m’oriente vers la psychanalyse, mais qu’est-ce qu’ils me font chier ces cons à trouver que je ne suis pas normal ! [page 280]

Informations complémentaires

Format livre

327 pages

ISBN ebook

9782407039364

Version

Ebook téléchargeable, Livre papier

ISBN livre

9782407020379

A propos de l'auteur : François Ihuel

François Ihuel

Francois Ihuel est né le 24 avril 1950 à Paris. Après une enfance de violences, d'alcoolisme familial et de finances déficientes, suivie d'une adolescence chaotique et incertaine, après avoir tenté de se fabriquer une vie active sociale sans y parvenir réellement il est propulsé dans la routine qui l'insupporte. La découverte de la vie maritale va le murir à grande vitesse, lui montrer ce qu'est l'autre société. Il se trouve confronté à ce qu'il ne peut quitter avec ce qu'il a du mal à assimiler, le contraste est titanesque et perturbant par le relationnel homosexuel lié à son passé récent.