Les témoignages des lecteurs sur le livre 5 pour l’auteur Dhary Jadts

Découvrez les  témoignages reçus suite à la lecture de l’ouvrage 5 de l’auteur Dhary Jadts

  1. N.L

Oh que oui j’ai lu votre livre, il ne se lit pas il se dévore. D’ailleurs je n’en ai jamais lu un aussi vite (la lecture est bien compréhensible pas besoin de relire les lignes plusieurs fois pour bien comprendre, vous employez des mots simples et quand ce n’est pas le cas vous expliquer parfaitement bien la signification).Vous nous donnez une telle leçon de vie. Je n’ai pas la plume aussi parfaite que vous, mais votre livre est magnifique. Plein d’espoir pour ceux qui se disent, qu’ils ne pourront jamais remonter la pente peu importe la nature de leur mal être. Vous avez une force intérieure spectaculaire, une volonté de fer et surtout, surtout une épouse en or. Ce qui me fait un peu peur, c’est que parfois je me retrouvais dans votre livre, peut-être l’empathie qui est en moi depuis mon enfance.  Je tiens à vous remercier de m’avoir parlé de votre livre, pas facile de parler de moments si difficiles, si douloureux de sa vie avec toutes ses tripes comme vous l’avez si bien fait et je suis heureuse d’avoir lu votre si bel ouvrage.

2. M.L

Dans un premier temps, je tiens à te féliciter pour son ouvrage et te dire au combien ton récit, m’a touché, j’ai dévoré ton livre en deux jours…impossible de m’arrêter, dès que j’avais un moment je me remettais dedans…. c’est dingue…… Une expérience comme la tienne est terrible, mais aussi belle…..même si je pense en arrivant à la fin de ton livre , que quelque part tu dois toujours à un moment ou un autre avoir des doutes……. Es tu vraiment guéri… ????…… et cela doit être terrible…..  D’autre part doit t’avouer que tu m’as tiré quelques larmes……car c’est vrai qu’en te relisant, j’ai forcement pensé  à moi et à des frères d’armes, après la guerre du golfe, qui n’ont pas eu la chance de se voir reconnaître cette pathologie et qui aujourd’hui ne sont plus là …car en effet notre institution à ce moment-là, les à laisser mourir de ce cancer, qu’on peut appeler comme on veut…dépression, burnout…etc……et oui c’est la vie…….

3. C.C

Je souhaite tant à ce livre de connaitre le succès qu’il mérite. Il est UTILE.  Une lecture rythmée et agréable, il  nous amène  une réflexion sur nos limites et nous permet d’en sortir plus attentif, plus vigilent à notre entourage ! Car on comprend que seul l’entourage peut aider à ne pas sombrer. On sort de cette lecture plein d’espoir en l’avenir, positif et renforcé dans nos valeurs humaines. Merci à vous pour ce travail ! Je souhaite à tous de croiser ce livre!

4. F.D

Je l’ai lu très vite car il est agréable à lire et malgré les grands moments de tristesse et de dépression que vous y narrez, vous arrivez encore à faire rire votre lecteur et vous terminez surtout avec des dernières pages positives qui témoignent d’une véritable envie de vous en sortir. Merci beaucoup pour ce témoignage qui m’a aussi interpelé sur le fait de faire attention dans notre environnement de travail à demander de vraies nouvelles aux gens qui nous entourent et à ne pas rester superficiels. J’avoue que j’ai également eu beaucoup d’admiration pour votre épouse, vous avez traversé en couple une grande épreuve et pourtant vous êtes toujours unis. Un beau témoignage de l’engagement que nous prenons le jour de notre mariage d’être toujours fidèles l’un à l’autre, même dans les plus dures épreuves.

5. L.D

Plaisir partagé et émotion garantie.

Ton livre est un hymne à la vie. Merci pour nous car c’est un témoignage fort, franc, et beau.

Commentaire d’un lecteur : Mr Mustapha Taoubi, un professeur de littérature et critique littéraire , de la faculté de Lettres d’Agadir-Maroc, pour l’ouvrage “Si Dieu nous prête vie…” de l’auteur Intissar HADDIYA

« Si Dieu nous Prête vie.. »
Intissar HADDIYA
Le voyage  à travers le roman est une habitude spirituelle des albatros baudelairiens cherchant des cieux maritimes comme  espace favori de balade et d’escapade. Toutefois, le dit voyage revêt une magie certaine lorsqu’il se fait à travers un style magnifique et un thème bien choisi. Nous soulignons à ce propos le roman récemment paru intitulé « Si Dieu nous Prête vie.. » du professeur néphrologue  Intissar HADDIYA, Éditions Saint Honoré (Paris). Tout d’abord, et pour être franc, je l’ai cru, structurellement, prématuré, préjugeant, ainsi, la jeune médecin comme étant lointaine, en quelque sorte, de la littérature. Mais, j’ai eu tort. Cet ouvrage que j’ai lu avec beaucoup d’intérêt est une œuvre d’art soigneusement sculptée. La narratrice est, certes, douée, mais ce n’est point tout, elle a due aussi s’instruire, au fil du temps, en matière de littérature. Je ne peux absolument croire qu’un tel charme puisse surgir par hasard. Car, il s’agit là d’une œuvre,  remarquable quant à la qualité de la narration, le savoir-faire linguistique et l’imagination artistique.  L’auteur a eu probablement un parcours assez particulier en matière de lecture, d’apprentissage et d’écriture (j’avance, en l’occurrence, que ses premiers essais littéraires étaient en langue anglaise). Ce roman est  bien fait et ce au niveau de toutes les composantes du genre, à savoir le récit, les personnages, le temps, le lieu, le dialogue, le monologue interne, l’intrigue, la description etc… L’auteure s’est inspirée de son vécu de médecin néphrologue pour décrire, à sa guise, la vie des personnes atteintes d’insuffisance rénale d’une manière romanesque différente de celle des publications médicales. Nous parlons d’une vision, majestueusement, philosophique, et d’un style simple et charmant. Elle se penche sur la vie des dialysés en y octroyant un certain enthousiasme, créant ainsi une communauté singulière, ayant tout un destin en commun. Les scènes et actions du roman ont majoritairement lieu dans une grande salle, une salle où ont eu lieu la quasi-totalité des événements  survenus lors du récit. C’est dans cette salle que la lumière pénètre à travers la porte « entrouverte » et les fenêtres « aux volets béants ».

Un symbole  fort révélateur à mon sens.

L’auteur se mêle subtilement, aux vies de ses personnages, « attachés » à des machines, parle leurs voix en écho à leur douleur et sème au passage de l’amour, de l’espoir, et bien d’autres émotions…

« Si Dieu nous Prête vie.. » est bien un voyage féerique merveilleusement tramé, qui a éveillé en moi  la nostalgie des sources intarissables de la littérature.

Merci à l’auteure pour cette œuvre qui sera certainement appréciée à sa juste valeur aussi bien au Maroc qu’à l’étranger. Dans l’attente d’une version arabe si Dieu le veut…

  1. TAOUBI