Vincent Carnage

Thumbnail

Vincent CARNAGE a commencé à écrire en lisant De l’inconvénient d’être né de Cioran. Il a commencé par noter quelques pensées, des idées résumées en quelques phrases, de manière concise, en cherchant les mots justes. Puis il s’est pris au jeu : ces pensées sont devenues des textes et les textes rassemblés, des chapitres, et le squelette d’un livre est né. Il l’a écrit l’année de ses 22 ans, sans originalité l’année la plus difficile de sa vie. Il se sert d’ailleurs de la sienne comme postulat, tout en transformant les contours, pour inventer finalement une histoire qui ne lui ressemble pas, plus tout à fait. Celle d’un personnage, alter ego cynique car désœuvré d’un monde qu’il peine à comprendre, dans lequel il cherche en vain à se mouvoir. Celle d’un homme auquel il confère des vices qu’il ne possède pas autant, contre lesquels il lutte beaucoup plus. Celle d’une jeunesse traversée par des questionnements nouveaux.

Voici le seul résultat