Richard Firstone

Thumbnail

Déjà au collège, en rédaction l’auteur prenait plaisir à imaginer des histoires et à dessiner. Cela a continué au lycée, en philosophie, où il aimait développer certaines réflexions, pensées et analyses. C’est là qu’il ressentit l’envie d’écrire. Et puis un jour, il a eu un chien exceptionnel à qui il est arrivé des mésaventures. L’histoire s’est bien terminée mais quelques années plus tard, sa disparition l’a beaucoup touché. C’est cet événement qui a été le phénomène déclencheur pour franchir le pas et écrire ce premier roman.

Voici le seul résultat