Pierre-Yves Ghestem

Thumbnail

L’auteur était intrigué par des passages des évangiles qui lui semblaient obscurs, jusqu’au jour où une homélie a attiré son attention sur la quête du texte araméen à découvrir sous le texte grec des évangiles.
Cela fait découvrir les jeux de mots et allitérations utilisés par le Christ, que le texte grec ou français ne peut rendre, comme « zar’ouyâ » (=petite) et » zar’ouné » (=semence).
Des problèmes de santé de son épouse ont forcé l’auteur à quelques semaines d’inactivité, qu’il a utilisées pour une synthèse de sa quête, afin de partager la joie de ses découvertes.

Voici le seul résultat