Pierre Verguldezoone

Thumbnail

Pour l’anniversaire de mes dix ans, ma grand-mère devant mon frère et ma sœur, nous a raconté son histoire, ce pourquoi elle croyait en Dieu. Elle m’a annoncé que je serais écrivain et que cela représentait son héritage immatériel pour que les enfants comme nous, les ados, puissent le vivre comme un conte de fées. Je ne pouvais écrire le livre qu’après sa mort et nous communiquerions pour sa finalisation. Je pouvais mettre des informations acquises à l’école ou autre. J’étais libre. C’était son livre et le mien. Chacun s’y retrouvait. Je connaissais la fin de l’histoire, mais c’était à moi de retrouver le début, les conversations avec Otilia, pour cela je devais faire travailler mon imagination, parler de la voyance si je l’avais acquise.

Voici le seul résultat