Massène Gueye

Thumbnail

L’auteur est né en 1949, à Dakar, capitale de l’AOF. Dès l’âge de sept ans, il commença à se rendre au centre-ville où son père, ancien militaire dans l’armée coloniale, travaillait comme commis. Le système colonial répressif n’était plus visible, mais l’auteur fut impressionné par le grand nombre d’Européens qui s’activaient entre l’ancienne avenue William Ponty et l’ancienne avenue Albert Sarraut, alors qu’ils étaient à peine visibles dans les quartiers habités par la population locale. Trois ans après l’indépendance, la visibilité des Européens dans ce secteur, commençait à s’inverser par rapport aux Africains. Sept ans après l’indépendance, alors qu’il traversait des moments d’incertitude, l’auteur eut la chance de renouer contact avec une ressortissante française, venue rendre une visite de courtoisie à la famille. Cette dame, dénommée Marie Yvonne G, avait travaillé quelques années auparavant dans le même service, où l’auteur enfant allait trouver le papa, après l’école. Cette femme d’un rare humanisme dans le contexte colonial de l’époque, était restée au Sénégal jusqu’au début des années 70. Elle avait donné beaucoup de conseils utiles, comme s’abonner au centre culturel français, apprendre l’anglais, mais surtout opter pour des études de comptabilité qui constituent un raccourci, pour avoir rapidement un métier. Un métier qui permet de se perfectionner, au fil des années. L’auteur suivit ces conseils, qui lui avaient permis d’aimer la lecture, de faire carrière dans la comptabilité, et de gravir les échelons. (jusqu’au poste de Directeur Administratif et Financier)

1 résultat affiché