Maryline Bourrel-Frayret

Thumbnail

Un banal exercice d’écriture qui tourne au roman… Voilà l’histoire de Buenas Ondas. Suivant le fil de ses idées, sans autre but que le plaisir d’écrire, l’auteure a déroulé cette histoire autour d’une danse dont elle ignorait tout. Au fil de ses recherches et, par le plus heureux des hasards, le tango l’a ramenée à Toulouse, où elle réside, et la mise sur la voie du plus grand chanteur de tango de tous les temps : un certain Carlos Gardel.

Voici le seul résultat