Marc Courtehoux

Thumbnail

Confronté comme d’autres à la mort d’une mère en bas âge, l’enfant grandit aux côtés de 5 frères à l’ombre d’un père aimant. La vieille France n’étant pas sans charme, il développe au travers du scoutisme des amitiés qui le nourrissent encore aujourd’hui. Parce que la vérité est ailleurs, de ces solidarités éclot vite la passion des voyages et de leurs extrémités. Après l’apprentissage de la mort, celui des maladies : fasciné par les capacités de l’âme et du corps à les surmonter, l’auteur passe des feux de la guerre du Proche-Orient à la lumière aveuglante des peuples et cieux d’Afrique. Des Amériques à l’Asie, partout le subjuguent les couleurs et odeurs de marchés, partout l’enivre la poésie des transports en commun. Grâce des contraintes, le cadre supérieur dans un métier d’hommes* trouve refuge dans les livres et l’alliage si féminin de la beauté et de la solitude. Seules parce que belles, ou l’inverse, tous ces grains de peaux. Le velours et l’intention à peine cachée dans le fond du regard des enfants l’emportent enfin de tout temps jusqu’à l’enchantement. Parce que la vie n’est rien d’autre que pléiade d’étoiles.

* Travaux Publics

2 résultats affichés