Madeleine Helbert

Thumbnail

Musicienne, auteure de livrets musicaux, sa passion pour la lecture a alimenté son goût pour l’écriture.
Alors qu’elle se penchait sur la rédaction d’un roman, un autre s’est imposé. L’image d’un roi d’Irlande usurpait l’espace, se superposant aux personnages déjà conçus, tandis qu’une intrigue s’insinuait autour d’Erlina, Inès-Maria, Ricardo le félon, Carlos, persécuté, opiniâtre. Abandonnant toute résistance, elle se mit en recherche d’un contexte historique conciliable entre l’Irlande et l’Espagne ; dès lors, l’écriture se fit d’un seul jet.
Le roman initialement pressenti laisse enfin s’épanouir les mots délivrés des fantômes irlandais et espagnols, peuplant dorénavant De l’ombre à la lumière.

Voici le seul résultat