Joël le Levier

Thumbnail

Il rencontra tout d’abord l’héroïne dans les livres d’histoire à l’école, une page de l’histoire de France et de l’histoire locale dont la statue ornait un pilier de l’église.
Par le jeu des mots, il redonne vie à Jeanne. Une histoire bien connue qui ne peut être réinventée, trop réelle pour autoriser n’importe quelle fiction, trop singulière pour être acceptée comme telle, entre les normes historiques et les récupérations politico-religieuses. L’Arbre aux Fées est un roman, où Jeanne se raconte, une fiction sans autres ambitions qui, après tout, n’est peut-être pas très loin d’une certaine réalité ?

Voici le seul résultat