Jean-Guillaume/Gianguglielmo Lozato

Thumbnail

Prestance mais humilité. Ce surprenant alliage nous renvoie au sentiment que l’on découvre au fil du livre. En écho à la dignité de ses interlocuteurs ouïghours, l’auteur à la personnalité affirmée, à la plume tantôt incisive tantôt conciliatrice s’est positionné avec une modestie non dépourvue de style dans le rôle d’un observateur invité. Cette fois le chroniqueur (Revue culturelle franco-italienne La Voce, grand journal turc Zaman, Kapitalis, Opinione Pubblica, Mizane Info, Saphir News, Gazette des Sports de Paris, Turquie News, Fennec Football…) et l’enseignant d’italien (université Paris Gustave Eiffel, ENSG/IGN, Skema Business School, PSB Paris School of Business…) ont laissé la place à l’enquêteur en immersion à Washington et à Arlington pour le Congrès Ouïghour International. Ainsi qu’au conteur nous narrant la saga d’une minorité persécutée sur son territoire d’origine. Avec l’appui et la collaboration d’Erkin Ablimit, son interlocuteur ouïghour principal, et suite à sa rencontre avec la célèbre dissidente Rebiya Kadeer, Lozato le spécialiste de l’insolite nous a surpris avec un ouvrage sérieux, solide, anticipateur. Jolie revanche face aux nombreux journalistes hexagonaux qui avaient eu le tort de le considérer simplement comme un ovni inapproprié à la pensée unique en vigueur. Malgré ses citations en une de la presse islandaise et dans la Gazzetta dello Sport, quotidien le plus lu d’Italie.
À lire d’urgence pour sauver les Ouïghours.

Voici le seul résultat